« Jeanne et le Mokélé », par Fred Bernard et François Roca

Par Kim Picard-Lavigne


Jeanne et le Mokélé est un album réalisé par deux grands collaborateurs, Bernard et Roca. Depuis des années, je suis fascinée par leur travail et c’est avec beaucoup d’intérêt que j’ai découvert cette œuvre.

Dans cet album, ce qui attire d’abord l’attention, c’est la narration; la façon dont le personnage principal exprime ce qu’elle ressent et ce qu’elle vit. On est rapidement happé par le style télégraphique employé par l’auteur; peu de verbes, des phrases courtes, des phrases sans verbes, formées uniquement avec des groupes du nom (phrases nominales). Dès le départ, on comprend que Jeanne, le personnage principal, fait un retour en arrière en nous parlant de son passé. Dès lors, on suit la narratrice à travers son périple passé, raconté de façon linéaire. L’originalité de cet album repose surtout sur le rythme et la syntaxe choisis par l’auteur. Comme le texte est intéressant sur le plan de la structure (style télégraphique), il serait pertinent de l’exploiter pour aider les élèves à mieux comprendre et interpréter les textes lus. Il serait aussi intéressant de s’inspirer de la voix de l’auteur afin d’amener les élèves à intégrer à leur tour certaines phrases nominales dans leurs textes.

Vous trouverez un peu plus bas mon carnet littéraire dans lequel vous pourrez y lire mon appréciation ainsi que quelques pistes d’exploitation avec les élèves. Bonne lecture!

KimpCL1

Bas de page article blogue_Kim Picard-Lavigne

By | 2017-10-01T08:23:24+00:00 mars 4th, 2015|0 commentaire

Laisser un commentaire