Par Julie Robert


J’ai eu la chance récemment de lire le magnifique album Le Sourire en fuite, publié chez Québec Amérique. Un album que je vous conseille de lire à vos élèves, petits et grands.

Ce livre est d’autant plus touchant lorsque nous lisons la dédicace (et le texte explicatif composé par l’Association de la Fibrose kystique du Québec publié après la page de dépôt légal). Le Sourire en fuite, est donc non seulement un magnifique album étant donné la thématique abordée et les pistes d’exploitation possibles, mais c’est également une histoire émouvante, l’histoire de l’auteure Julie Tétreault emportée par la fibrose kystique en février 2013*. Une histoire qui m’a émue et que j’ai racontée à mes élèves avant d’entamer ma lecture.

le sourire en fuite*Cet album a été publié en 2015 grâce à un travail collaboratif de plusieurs personnes dont la mère de l’auteure et son amie Sophie Rondeau (également auteure). C’est grâce à cette implication que cet album a vu le jour (à la mémoire de Julie Tétreault).

Tétreault, J. et Pelletier, N. (2015). Le Sourire en fuite. Montréal : Québec Amérique

Pour vous procurer l’album : http://www.leslibraires.ca


Lecture d’illustrations

Les illustrations de Ninon Pelletier, mariant le fusain et le crayon, sont magnifiquement colorées et ont suscité beaucoup de réactions chez mes élèves. Comme première lecture, je vous propose d’utiliser comme dispositif uniquement la lecture des illustrations (il faut alors cacher le texte en apposant des petits bouts de papier sur chaque double page).

Un contraste est tout d’abord marquant lorsque l’on observe la première de couverture. L’arrière plan est coloré tandis que le personnage d’Olivier est illustré en noir et blanc. Les élèves remarqueront sans doute la façon dont Ninon Pelletier s’y est prise pour l’illustrer : «Mais, il n’a pas de sourire. Son sourire est en fuite.», a tout de suite remarqué un des élèves de ma classe. 🙂

Le titre, de couleur jaune, est un autre élément auquel mes élèves du 1er cycle ont fait référence lorsque je leur ai montré les pages de garde. «Le titre et les pages de garde sont de la même couleur, le jaune!» «Le jaune c’est la couleur du soleil, du bonheur.», a renchéri un autre de mes élèves. Nous avons alors construit notre intention de lecture : Observer la façon dont Ninon Pelletier illustre le personnage principal (Olivier) tout au long de l’histoire (et les couleurs utilisées).

Un retour sur l’intention de départ a été fait à la suite de la lecture. Un de mes élèves a observé que l’on voit Olivier tout coloré à la fin de l’histoire et «qu’il porte un chandail JAUNE».

Un dispositif de lecture varié que je vous incite à utiliser avec vos cocos comme première lecture.

Dans un second temps, j’ai relu l’album en entier en lecture à haute voix.


En ECR, exploiter l’album au premier cycle

Pour faire suite à la seconde lecture faite, j’ai amené mes élèves à réfléchir à la question posée à la dernière double page du livre : «As-tu déjà perdu ton sourire, toi aussi?».  Chaque élève a d’abord spontanément réagi et échangé avec l’élève assis à côté de lui. Puis, nous avons fait un retour en collectif et j’ai pris les commentaires de quelques élèves. (Je vous suggère alors de ne pas tout lire la dernière page du livre, soit de ne pas lire les idées proposées pour retrouver le sourire. J’ai lu cette page une fois cette activité d’ECR terminée afin de faire découvrir d’autres idées pour retrouver le sourire.)

Finalement, les élèves ont réfléchi individuellement à des façons de redonner le sourire (ou de retrouver notre sourire). Les élèves ont également illustré leurs propositions et l’un d’eux à fait une magnifique suggestion : «Dessiner un nuage jaune au-dessus de notre personnage, car il est maintenant heureux et souriant.» 🙂  Fiche créée : Feuille_Le sourire en fuite

Lien avec la Progression des apprentissages en ECR : «Donner des exemples d’actions qui peuvent favoriser le bien-être des êtres vivants»

activité le sourire en fuite


bas-de-page-article-blogue