Le 12 août, j’achète… Une guerre pour moi

L’un des premiers livres jeunesse que j’ai découvert, c’était un classique de Pef, Une si jolie poupée. Ce livre m’avait tellement bouleversée que depuis, j’affectionne tous les livres qui ont pour thème la guerre. Le 12 août prochain, je vous propose donc d’acheter un livre québécois qui vous sortira de votre zone de confort. Un album intelligent, si fort, si poignant, que vous fermerez la quatrième de couverture le cœur gros. Publié sous la collection Carré Blanc de la maison d’éditions Les 400 coups et dirigé par nul autre qu’Yves Nadon, l’album Une guerre pour moi est un incontournable dans votre bibliothèque.


Pour vous procurer l’album via Leslibraires.ca : http://www.leslibraires.ca/livres/une-guerre-pour-moi-thomas-scotto-9782895406617.html

guerre pour moi

Ci-haut, voilà comment l’éditeur résume cet album coup de poing. Crédit: capture d’écran Les 400 coups

En empruntant la voix d’un jeune garçon né dans un pays en guerre, l’auteur Thomas Scotto a misé juste. Il réussit à trouver les bons mots pour dépeindre cette réalité injuste. On ressent la naïveté du narrateur comme son impuissance et son désir de plaire. La chute, savamment illustrée par Barroux, me noue encore la gorge après maintes lectures…

En classe, je crois qu’il est possible de l’exploiter de la première à la sixième année, à raison de préparer la lecture. Il est essentiel d’être à l’aise avec l’album et d’être prêt à dialoguer avec ses élèves. Chez les plus jeunes, il serait intéressant de les faire discuter quant aux différences entre la réalité du narrateur et leur quotidien. Chez les plus vieux, il est facile de faire des liens entre l’actualité et l’album.

Et vous, qu’achèterez-vous le 12 août prochain?

 

Bas de page article blogue_Catherine Boissy

By | 2017-10-01T08:22:52+00:00 août 11th, 2015|2 Comments

2 Commentaires

  1. Thomas Scotto 27 septembre 2016 à 7 h 27 min␣- Répondre

    un grand merci (un peu tardif) pour cette mise en lumière d' »une guerre pour moi »…
    ce texte, écrit il y a longtemps, a eu la chance de tomber et sur Barroux et sur Yves Nadon…!
    il y a depuis, vous, les médiatrices, les passeuses…
    merci
    Au plaisir…

    • Catherine Boissy 16 octobre 2016 à 16 h 23 min␣- Répondre

      C’est un plaisir de partager un si beau travail!

Laisser un commentaire