L’ogresse en pleurs et une activité pour travailler le vocabulaire

Une collaboration spéciale de Nathalie Forget, enseignante en adaptation scolaire


Mais qu’est-ce qui peut bien faire pleurer un personnage aussi terrible qu’une ogresse ?

C’est à la suite  d’une formation avec Marie B. au CDFDF sur l’exploitation pédagogique de l’album Le déjeuner de la petite ogresse que j’ai décidé de monter mon propre réseau sur la thématique. Emballée par le projet, je ne me suis pas fait prier pour hanter les librairies de mon quartier. C’est dans cet état d’esprit que j’ai déniché l’album L’ogresse en pleurs, écrit par  Valérie Dayre aux Éditions Milan.  En plus de la qualité du texte, la symbollique des illustrations implique une démarche d’analyse des plus intéressantes. (Omniprésence de lunes, d’estampes chinoises,de  balles, importance de la mer…)

L’ogresse en pleurs est la démonstration que les albums ne s’adressent pas qu’aux plus petits! C’est un ouvrage solide pour les enseignants qui aiment exploiter des albums sombres avec une fin dramatique. (On est vraiment loin de «ils se marièrent et eurent plusieurs petits ogres»). Bref, c’est le genre de livre à ne pas laisser traîner sur les tablettes de votre bibliothèque, mais plutôt à exploiter en accompagnement avec vos élèves.

Pour vous procurer l’album via leslibraires.ca, cliquez sur la première de couverture…

l'ogresse en pleurs

Intérêts pédagogiques…

  • Je pense qu’il est important d’explorer d’autres albums sur les ogres et établir collectivement les caractéristiques qui définissent ce personnage si important dans les contes.
  • L’album se prête bien aux quatre dimensions de l’enseignement de la lecture (comprendre, apprécier, interpréter et réagir). Une lecture interactive peut donc être un excellent choix de dispositif à envisager!
  • En tant qu’enseignante en classe de langage au deuxième cycle, l’œuvre m’interpelle particulièrement pour la qualité littéraire de ses phrases, la musicalité de mots, la richesse du vocabulaire et la présence d’ anaphores.

«Or, dans le pays,  on commença à se méfier de cette femme qui toujours s’approchait des mouflets, les scrutait et les tâtait avec des mains avides et des airs… qui vous faisaient courir un frisson dans le dos. La rumeur se répandit que, quoi qu’elle voulût aux petits, mieux valait les garder  aux logis.» (Extrait tiré de l’album)

Exemple d’une activité à réaliser sur le vocabulaire :

Relève dans l’album tous  les synonymes utilisés par l’auteure afin d’éviter la répétition  du  mot «enfant». Inscris tes découvertes à l’intérieur du dessin de l’enfant. Puis, ajoute des adjectifs qui décrivent les enfants de l’album autour du dessin. Finalement, complète l’activité à l’aide de tes connaissances ou de mots dénichés dans d’autres livres (albums, dictionnaires…).

Activité voc L'ogresse en pleurs

D’autres incontounables sur les ogres…

ogresse    le géant de zéralda    le trésor de l'ogre    ogre noir


CC © Nathalie Forget

By | 2017-10-01T08:22:27+00:00 novembre 5th, 2015|0 commentaire

Laisser un commentaire