Travailler le survol du paratexte auprès des apprentis lecteurs avec La croccinelle

Par Catherine Boissy


Michael Escoffier et Matthieu Maudet n’en sont pas à leur première collaboration. Ils nous présentent encore une fois un album à saveur humoristique, La croccinelle. Finaliste au Prix Jeunesse des Libraires du Québec l’an dernier, l’album est l’un de mes préférés pour la lecture à haute voix avec mes apprentis lecteurs. Afin de joindre l’utile à l’agréable, je l’utilise pour enseigner explicitement à survoler un texte avant sa lecture.

croc0La croccinelle aux grandes dents mord tout ce qu’elle trouve sur son chemin. Cependant, un coq shérif l’arrête tout juste avant qu’elle ne s’attaque à lui. Incrédule, le coq a du mal à croire à cette coccinelle qui possède des dents. Pourtant, il est bien obligé de se convaincre du contraire lorsqu’il la voit dévorer un loup qui était à la recherche de son dentier, celui-là même qui se trouve désormais dans la bouche de la coccinelle!
(source: livresouverts.qc.ca)

L’album est riche en éléments pour travailler le paratexte. D’abord, la première et la quatrième de couverture donnent le ton quant à l’environnement dans lequel se déroulera l’histoire. Les élèves n’auront pas de difficulté à reconnaître le chapeau et les bottes de cowboy que porte la coccinelle. Leur hypothèse de départ sera vite confirmée lorsque vous leur présenterez la page titre, réalisée à la manière d’une affiche «Recherché» à saveur western.

Ce sont les pages de garde qui sont les plus savoureuses. À la manière d’un prégénérique de film, l’histoire commence sur la première garde. Ainsi, sur les pages de garde initiales, on aperçoit la silhouette du loup, adossé à un arbre. Nous voyons aussi ses bottes près de lui, comme s’il s’était déchaussé. La coccinelle semble courir… Les élèves auront la chance d’émettre dès lors leurs hypothèses sur le récit.

Les pages de garde finales, quant à elles, offrent un beau clin d’œil aux lecteurs observateurs. On peut apercevoir les silhouettes d’une poule qui se berce sur une chaise, d’une grenouille avec des cheveux et d’une araignée avec un nez… Je vous laisse le soin de découvrir à quoi Escoffier et Maudet font référence!


Quelques pistes de prolongement…

Après la lecture, il peut être intéressant d’écrire une suite collective à l’histoire avec les aventures de la croccinelle.

98584023

Source: maryonbricole.canalblog.com

Considérant les nombreux dialogues, cet album pourrait notamment se retrouver dans le centre de littératie théâtre. Les élèves seraient ainsi appelés à recréer la scène à l’aide de marottes ou de masques représentant les trois personnages.

Bas de page article blogue_Catherine Boissy


Pour vous procurer le livre dont il est fait mention dans l’article, cliquez ici :

By | 2017-10-01T08:22:26+00:00 novembre 22nd, 2015|0 commentaire

Laisser un commentaire