Miam! Beurk!

Un article de Caroline Brizard


Voici un tout-carton qui mise sur les opposés, tout en offrant un beau vocabulaire aux tout-petits. Dans la collection Mes premières comparaisons, aux Éditions Gallimard Jeunesse, Leslie Patricelli a non seulement mis en couleur et en mot des concepts qui s’opposent, mais elle a poussé plus loin; elle fait de véritables comparaisons entre des éléments qui se mangent et ceux qui ne se mangent pas.

De façon ludique et en mettant l’accent sur la ressemblance de couleurs, de texture et sur la consonance des mots des « aliments », elle fait de la poésie pour jeunes gourmands. Par exemple, elle compare un « bol de bouillon » avec des « bulles de savon », ou encore « un gratin de pommes de terre » et une « main plein de terre ». Le fait que le concept Miam! soit sur la page de gauche et que les éléments « non-mangeables » de BEURK!  soient sur celle de droite, en plus des différences de caractères, aide le petit lecteur à faire la différence et à plonger dans la lecture.

On peut facilement enrichir cette lecture d’un jeu pour amener plus loin la différenciation de ce qui se mange ou pas avec les tout-petits. Vers 2-3 ans, on leur demande d’aller chercher des choses qui pourraient se manger dans la maison ou le service de garde et des choses qui ne se mangent pas. Il vous suffit ensuite de leur demander si c’est « miam! » ou « BEURK! ».

Avec les plus jeunes, 0-2 ans, on peut garder le livre à la portée de main au cours de la journée et quand ils placent quelque chose qui ne se mange pas dans leur bouche, on leur rappelle que ça ne se mange pas et on va prend un moment collés, collés pour regarder le livre ensemble!

Bref, ce livre très rigolo plaira par ses couleurs vives et ses comparaisons loufoques. Ils adoreront les doigts dans le nez!!

beurk

By | 2017-10-01T08:22:25+00:00 janvier 10th, 2016|0 commentaire

Laisser un commentaire