Lire les illustrations en compagnie d’un petit chevalier

Par Julie St-Pierre


 Lorsque deux grands créateurs s’unissent pour créer un album, le résultat ne peut être que magnifique! Le premier titre de la série, Le petit chevalier qui n’aimait pas la pluie, a d’ailleurs remporté plusieurs prix.

Splendide pour ses illustrations douces et remplies de détails, les monstres n’y sont pas trop terrifiants. Observez bien! L’ogre a même un tatou. Superbe pour son « double » texte : un récit porté par le narrateur et des commentaires, ici et là, sur les illustrations. Ces commentaires, parfois rigolos, amènent le lecteur à explorer les illustrations en profondeur.

Dans cette histoire, le petit héros doit aller sauver trois sujets de son royaume. Ceux-ci ont été enlevés par un ogre, une sorcière et un fantôme. Vous pourrez donc présenter ce livre lors d’une thématique sur les monstres ou sur la chevalerie. Assez facilement, le petit chevalier réussit à tous les délivrer.

Les élèves adoreront ce garçon qui raffole du gâteau au chocolat, dessert qui figure sur ses armoiries. Après le 3e sauvetage, le héros nous surprend, il semble profiter du bon temps… En fait, il attend les trois monstres et se couche dans l’herbe en disant : « Allez-y! Dévorez-moi! » Il a un plan en tête… Plan qui étonnera le lecteur.

Une grande richesse de cet album réside dans sa mise en page. Les différents types de mise en page y sont tous utilisés. Certaines doubles pages sont en dissociation : le texte et l’illustration sont séparés. La mise en page « association » (texte intégré à l’image) est celle qui est la plus fréquente. Chaque page présente de la « conjonction » par les commentaires sur les illustrations. Une seule double page offre un certain compartimentage : plusieurs petites images illustrent la recherche de l’équipement du petit chevalier. De plus, les cadrages (décadrage et surcadrage) et les angles de vue varient. Voilà plusieurs occasions de questionnement afin de découvrir l’intention de l’illustrateur derrière chacun de ces choix différents.

Voici les différents aspects de la Progression des apprentissages que vous pourrez travailler en analysant les illustrations :

Apprécier des œuvres littéraires – Connaissances

  1. Présentation matérielle d’un livre

c. constater la variété des mises en page (ex. : texte/image, page de droite/page de gauche, fond de page)

g. relever les éléments de la présentation qui dénotent une forme d’originalité (ex.:illustration, typographie, format)

 Apprécier des œuvres littéraires  – Utilisation des connaissances et stratégies en appréciation

  1. Porter un jugement critique sur les oeuvres littéraires pour la jeunesse

b. commenter divers aspects d’une oeuvre (ex. : le format convient à de jeunes lecteurs; les illustrations complètent le texte)

N’hésitez pas, présentez ce livre à vos élèves, vous passerez un bon moment! Au niveau de la lecture des illustrations, ils sont souvent bien meilleurs que nous!

Pour vous procurer cet album, c’est par ici :

Un coup de coeur du même duo de créateurs à vous procurer par ici:

Bas de page article blogue_Julie St-Pierre

By | 2017-10-01T08:22:24+00:00 janvier 31st, 2016|0 commentaire

Laisser un commentaire