La poésie au quotidien: plus simple qu’il n’y parait!

Moins de deux mois d’école. Vous regardez TOUT ce qu’il reste à faire d’ici les vacances et réalisez, avec un peu de culpabilité, que vous avez oublié d’étudier la poésie. Par manque de temps ou par manque d’intérêt, peut-être aussi parce que vous croyez que vos élèves sont trop jeunes pour apprécier la poésie, vous avez omis de l’intégrer à votre planification… Autant de scénarios plausibles, non? Voici quelques pistes pour intégrer la poésie au quotidien!

La poésie n’est pas qu’une affaire de grand. L’un des premiers pas pour intégrer la poésie au quotidien, c’est de rendre des livres disponibles aux élèves! La collection Clin d’œil, aux éditions de l’Isatis, proposent plusieurs titres géniales pour les jeunes lecteurs. Les textes sont courts et les thèmes abordés sont près de la réalité des élèves. Mes titres favoris? Ma boule de plume, par Lucie Papineau et magnifiquement illustré par Virginie Egger ainsi que La mer, écrit par Angèle Delaunois et illustré par Mylène Henry. L’une de mes élèves, ayant lu si souvent l’un de ses livres, l’a réécrit de mémoire pendant la fin de semaine et m’a remis son oeuvre le lundi suivant!

Capture d'écran http://www.editionsdelisatis.com/les-collections/clin-doeil

Capture d’écran du site des Éditions de l’Isatis

Après avoir lu Les devinettes d’Henriette à la classe, d’Henriette Major et Philippe Béha, j’ai placé le livre dans un centre de littératie. Les élèves doivent choisir leur devinette préférée, puis la recopier et l’illustrer. En plus de mémoriser de nouveaux mots de vocabulaire, cela leur permet de se familiariser avec la forme d’écriture qu’est la poésie. Un autre de mes centres, plus tôt dans l’année, est de remettre dans l’ordre les mots d’un poème lu préalablement en classe. J’utilise alors un tableau à pochettes et je recopie les mots sur des languettes de papier cartonné, tout simplement.

Poésie centre

La poésie s’avère un genre littéraire plus difficile à exploiter en écriture autonome. L’écriture partagée est donc une alternative intéressante pour nos jeunes auteurs! En s’inspirant par exemple du merveilleux album Poésies pour la vie, de Gilles Tibo et Manon Gauthier, vous pourriez composer quelques phrases en grand groupe en travaillant la comparaison, la musicalité ou encore le choix des mots.

Enfin, si vous connaissez les Units of Study de Lucy Calkins, sachez qu’ils consacrent une unité entière à la poésie dès la 2e année. Les élèves écrivent des poèmes en s’inspirant de leur quotidien et en observant les objets qui les entourent avec des yeux de poètes. Des leçons pas à pas et les mots justes pour enseigner l’écriture: une vraie mine d’or pour l’atelier d’écriture!

Comment travaillez-vous la poésie au quotidien dans vos classes? Laissez vos suggestions en commentaires!


Pour vous procurer les albums dont il est fait mention dans l’article…



By |2017-10-01T08:22:23+00:00mai 5th, 2016|1 commentaire

Un commentaire

  1. Gendron, Caroline 5 mai 2016 à 10 h 10 min ␣- Répondre

    Merci! C’est vraiment très inspirant! 🙂

Laisser un commentaire