Le Gardien : un roman sportif

Par Marie-Maude Bossiroy

La lecture du roman Le Gardien, de Mal Peet, fait vivre une immersion dans l’univers du sport le plus populaire de la planète : le soccer. Dans cette histoire, un athlète au sommet de sa carrière revient sur les événements qui l’ont mené à la gloire. On le retrouve, au début du roman, alors qu’il n’est encore qu’un jeune habitant de la forêt amazonienne que rien ne prédispose aux exploits sportifs. Puis, guidé par un entraîneur mystérieux et fantomatique, le garçon qu’on surnommera El Gato découvre tous les rudiments du soccer. El Gato apprend tout ce qu’il faut savoir pour devenir un champion, à la fois la maîtrise des techniques et de la force psychologique. Le roman porte, au-delà des performances sportives, sur la relation particulière que noue le garçon avec son entraîneur, qu’il appelle le Gardien. Leurs rapports sont complices, mais durs :

Il me faisait faire une série d’arrêts réflexes à très courte distance et si je stoppais les ballons, il disait quelque chose comme : « Pas trop mal. » Au début, ce « pas trop mal » cinglait comme un coup de fouet, puis peu à peu je me suis blindé. Aujourd’hui, je crois que cela faisait partie de mon entraînement de ne  jamais me féliciter. (p.64)

Le Gardien entre dans la vie d’El Gato d’une manière tout à fait énigmatique. Il apparaît, soudainement, au beau milieu de la jungle. Le personnage principal et lui interagissent tout au long du récit, cependant le lecteur se demande constamment si cet étrange entraîneur est bien réel. Et s’il ne l’est pas, comment cela se fait-il qu’il apparaisse ainsi? Ce questionnement crée un suspense qui perdure jusqu’à la toute fin.

Par ailleurs, l’oeuvre véhicule un message sur l’environnement et sur sa protection. Dès les premiers chapitres, cela se traduit par de superbes descriptions de la forêt amazonienne, avec sa faune et sa flore unique au monde.  Plus loin, quand le jeune garçon grandit et commence à travailler avec son père dans un camp de bûcheron, le personnage constate les ravages de la déforestation. À la toute fin du récit, ayant reçu tous les honneurs possibles, l’athlète abandonne son sport pour se consacrer à la cause environnementale. Le traitement du thème de l’environnement, d’abord traité avec plus de subtilité, est souligné à gros traits dans la conclusion de l’histoire.

Enfin, la grande particularité de ce roman destiné aux adolescents est de ne pas insister sur les problèmes typiques de cette période de la vie. Il s’agit  bel et bien d’un roman écrit pour eux, et qui pourrait être utilisé en classe à partir de secondaire 2, mais ce n’est pas un roman qui porte sur l’adolescence. Ce roman se distingue d’une production souvent tournée vers les premières amours et les problèmes scolaires.

Si vous utilisez cette oeuvre en classe (excellent choix!), demandez aux élèves de repérer des passages qui montrent bien la relation entre El Gato et Le Gardien. Demandez-leur de trouver des scènes ou des dialogues qui sont plus positifs et chaleureux et d’autres plus durs et froids.  C’est une bonne façon de familiariser les élèves avec la complexité d’un personnage.

Pour vous procurer le livre dont il est fait mention dans l’article…

By | 2017-10-01T08:22:08+00:00 septembre 1st, 2016|0 commentaire

Laisser un commentaire