Une période bleue au troisième cycle

9782081620636fs

Quel bonheur de découvrir l’album Un bleu si bleu, de Jean-François Dumont! On y trouve un petit garçon qui, d’après son entourage, est appelé à devenir un grand artiste. L’enfant part en quête d’une couleur bien précise: il cherche partout une teinte de bleu, le bleu de ses rêves,  « un bleu profond et lumineux à la fois, un bleu si bleu qu’on

[a] envie de s’y blottir ».  Il le cherche dans le ciel, dans une toile du musée, dans les eaux de l’océan…En vain.

Sa quête à travers le monde le mène jusque sur les côtes d’Afrique, et ce passage en particulier est magnifiquement illustré. Le petit garçon est présenté dans un désert, peint dans les tons de orange, sous un ciel violacé. Cette illustration, en double page, a quelque chose de spécialement envoûtant. Cela dit, elles sont toutes superbes. Il s’agit d’un album sur l’Art et, du premier coup d’œil, ça paraît.

À la toute fin, l’enfant se rend compte que le bleu qui l’obsédait tant se trouvait chez lui, dans le regard de sa maman. Ce qu’on cherche bien loin se trouve parfois à portée de main…

Cet album, magnifique et riche,  peut être exploité en classe de différentes manières. Idéalement, si vous pouvez trouver l’album en grand format cartonné, plutôt que la petite édition souple, ce serait plus commode pour l’animation du livre. Dans tous les cas, voici quelques idées :

  1.  Lancer une discussion avant la lecture : questionner les élèves sur la plus belle teinte de bleue qu’ils aient pu voir dans leur vie. Le bleu teinté de turquoise de la mer des Caraïbes? Le bleu scintillant d’une robe de princesse? Le bleu intense et profond d’une nuit d’été? Et pourquoi ne pas en profiter pour introduire des notions de grammaire sur l’accord des adjectifs de couleurs…?
  2. Faire des liens avec d’autres productions culturelles, après la lecture  : il est question dans l’album de la musique « blues ». Dumont reproduit aussi  la toile Portrait de Jeanne Hébuterne, de Modigliani, sur la dernière page. Il y a ainsi des éléments très pertinents à souligner pour enrichir la culture des élèves.
  3. Réaliser une activité de poésie : Les couleurs de peinture proposées dans les quincaillerie portent souvent des noms intéressants.  Inventer des nouveaux noms de couleurs peut devenir une activité poétique bien amusante. Il suffit d’effacer, à l’aide d’un liquide correcteur, les noms donnés par la compagnie de peinture. Ensuite, on demande aux élèves d’en créer de nouveaux, les plus créatifs et originaux possible. Un simple jaune, pourrait devenir « Tartine de miel » , « sable d’orient » ou « croissant de lune ». Cette activité pourrait même donner lieu à un concours.    bluee2
  4. Organiser une activité de création littéraire « à la manière de » : Vous pouvez, en groupe ou en équipes, produire un texte similaire, mais en changeant le « Un bleu si bleu » par « Un rouge si rouge », par exemple.

Pour vous procurer l’album dont il est fait mention dans l’article :

By | 2017-10-01T08:22:05+00:00 octobre 11th, 2016|2 Comments

2 Commentaires

  1. Stéphanie 11 octobre 2016 à 14 h 19 min␣- Répondre

    J’ai ce livre depuis longtemps à la maison et je me demandais quoi faire avec. Ces idées sont géniales! Merci beaucoup!

    • Marie-Maude Bossiroy 13 octobre 2016 à 14 h 26 min␣- Répondre

      Merci!

Laisser un commentaire