Lecture et ambiance ténébreuse, un duo gagnant pour l’Halloween!

 Par Caroline Léveillé

 

Petites montres et princesses défileront très bientôt entre les murs de votre classe. Pourquoi ne pas profiter de cet instant magique qu’est l’Halloween pour créer une atmosphère mystérieuse et leur faire la lecture du magnifique album Le loup de Six-Cailloux. Il s’agit de la première œuvre réalisée par le duo Solène Gaynecoetche et Éric Désiront. La création de ce livre est intéressante, car en effectuant des recherches, j’ai découvert que ces deux comparses se connaissaient depuis de nombreuses années et qu’ils avaient par le passé, collaboré à un projet de stop motion rendant hommage à la carrière de Tim Burton. Toutefois, c’est un concours de circonstance qui a permis à ce duo de produire cet album, car ils ont tous les deux une occupation professionnelle autre que l’écriture et l’illustration d’albums de littérature de jeunesse. Solène est professeure des écoles tandis qu’Éric est graphiste et maquettiste. Ils ont donc réalisé ce petit bijou pendant leurs maigres temps libres.

Laissez-vous charmer par ce magnifique album où les illustrations nous plongent dans un univers sombre et inquiétant. Chacune d’elle est réalisée avec cette technique qui consiste au départ à effectuer un croquis où l’importance est accordée à la silhouette afin que la posture des personnages corrobore ce qui est écrit. Ensuite, M.Désiront réalise des tracés vectoriels de ces esquisses qu’il imprime sur du papier noir. Mme Gaynecoetche découpe ultérieurement ces ébauches et lorsque tout est prêt, l’auteur et l’illustrateur font la mise en place des décors, M. Désiront prend des photographies qu’il traite ensuite numériquement à l’aide de logiciels tels que Photoshop et Lightroom. L’aspect final nous rappelle les théâtres d’ombres!

Après avoir fait la lecture du Loup de Six-Cailloux à mes élèves, ceux-ci ont collaboré à l’écriture d’une histoire collective en s’inspirant de cette œuvre. Plutôt fiers du résultat, ils souhaitent maintenant en faire un théâtre d’ombres afin de présenter leur travail aux autres groupes de l’école. À la manière de M. Désiront, je prendrai les photos de mes élèves lors de leur présentation afin d’illustrer leur histoire. Voici un court extrait écrit par des élèves de 6e année :

« On dit souvent que la curiosité mène aux plus grands problèmes… C’était un vendredi 15 avril. De ma fenêtre, j’ai aperçu une lumière blanchâtre venant du manoir non habité depuis plusieurs années. Même s’il est abandonné depuis fort longtemps, certaines rumeurs circulent toujours à l’effet que les rôdeurs qui osent s’approcher du lieu disparaissent sans laisser de traces. Piquée par la curiosité, je m’y suis rendue sans réfléchir à ce qu’il pourrait m’arriver. Je m’appelais… Lou, voici mon histoire. »

 

 

Pour une analyse plus approfondie de cet album ainsi que pour découvrir des pistes d’exploitations possibles, je vous suggère de lire le carnet littéraire que j’ai effectué au cours de mes microprogrammes en littérature jeunesse.

carnet-litteraire-le-loup-de-six-cailloux

 

Bonne lecture ténébreuse!

 

Pour vous procurer l’album dont il est fait mention dans l’article …

By | 2017-10-01T08:22:04+00:00 octobre 20th, 2016|0 commentaire

Laisser un commentaire