par Amélie Ponton

Êtes-vous comme moi?  Lorsque j’ai un abécédaire entre les mains, je ne peux m’empêcher de vouloir le présenter à mes élèves pour écrire à la manière de l’auteur concerné ou sur le sujet proposé.  Lorsque je l’ai découvert pour la première fois, Le dictionnaire du Père Noël de Grégoire Solotareff n’a pas fait exception.  Pour ceux et celles qui ne le connaissent pas, voici le résumé de LivresOuverts :

« Chaque double page de cet abécédaire offre de découvrir un mot et sa définition par rapport au père Noël. Organisés par ordre alphabétique, ces mots touchent à plusieurs aspects de la vie du père Noël, qu’il s’agisse de sa famille, son travail, sa personnalité, ses lutins, ses habitudes ou ses vêtements. Souvent drôles, absurdes ou digressifs, ces énoncés ont pour effet d’étonner le lecteur et de le faire sourire. »

La lecture à haute voix d’extraits choisis de cet album sera donc parsemée de fous rires et surprises.  Personnellement, j’apprécie l’originalité des mots choisis.  Ce ne sont pas ceux qui nous viennent à l’esprit avec un titre comme celui-ci.  Oubliez Arbre de Noël, Bas, Chocolat, Fête, Lutin, Renne et autres termes beaucoup trop associés à Noël.  Non.  Ce qui se retrouve dans ce lexique nous surprend.  Avion, Barrette, Contrairement, Fille, Licorne.  C’est plutôt leur définition qui sera reliée au Père Noël et à sa réalité.  Si l’on croise un mot attendu,  je vous garantis que c’est l’explication de celui-ci qui étonnera!  Voilà une occasion en or d’aller au-delà des clichés avec les élèves.

Maintenant que vous en savez plus sur ce petit bijou humoristique, je vous présente ce que je propose à ma classe en ce temps des fêtes.

Comme mentionné précédemment, j’en fais tout d’abord une lecture à haute voix d’extraits préalablement identifiés à l’aide de papillons autocollants (il s’agit tout de même d’une brique de plus de 350 pages!).  Ils sont judicieusement choisis pour faire rire, surprendre ou réfléchir.  Voici quelques exemples :

« Aimer : le père Noël aime tous les animaux, même les plus moches, et peut-être ceux-ci encore plus que les autres. »

«  S’amuser : un jour, le Père Noël a glissé en courant tout nu dans la neige.  Il était furieux.  Par contre, ses lutins se sont bien amusés. »

« Fille : heureusement, le Père Noël n’a pas de fille : on sait comment il l’habillerait et elle risquerait de se faire manger par le loup. »

Les illustrations accompagnant les définitions sont d’une grande importance puisqu’elles sont en collaboration.  Elles permettent au lecteur de se faire une idée plus complète du sujet décrit par l’auteur.

Après avoir analysé le style de Grégoire Solotareff et avant de se lancer dans la production, il y a plusieurs possibilités pour jouer avec les mots!  Les élèves apprécient particulièrement une activité où ils pigent une lettre et réfléchissent à différents termes susceptibles de se retrouver dans leur livre.  Je leur demande de varier les classes de mots : des verbes, des noms, des adjectifs, des adverbes, des noms propres!  On peut ensuite les afficher au mur de mots qu’ils peuvent consulter pour composer leurs phrases.  Pour avoir accès à une panoplie de propositions, après les avoir retravaillées et corrigées, ils les rédigent sur un « Google doc » auquel ils ont tous accès.  Chaque enfant peut ensuite choisir les phrases qu’il désire pour créer son propre dictionnaire du Père Noël, qu’il illustrera et emballera pour remettre à ses parents.

dictpn

La forme que prendra le livre de chacun dépendra d’eux, ou de vous.  De mon côté, les productions ont varié d’un élève à l’autre.  Certains écrivaient les phrases sur un traitement de texte pour ensuite les imprimer et les coller dans un livret cartonné, d’autres préféraient les calligraphier.  Tous ont réalisé leurs propres illustrations (ou se sont entraidés).  C’est un travail de longue haleine mais les valeurs d’engagement, de collaboration et de partage engendrées méritent qu’on prenne ce temps.

Pour votre plaisir, voici maintenant quelques exemples d’élèves :

« Café : pour que le Père Noël fasse le tour du monde en une seule nuit, les lutins doivent faire beaucoup de café pour qu’il reste éveillé. »

« Femme : le Père Noël n’a jamais eu le tour avec les femmes, heureusement, Mère Noël ne l’a pas plus avec les hommes. »

« Garde-manger : le garde-manger du Père Noël est très gros mais souvent vide. »

« Jouer : le Père Noël adore jouer mais pas question de prendre les jouets de l’usine… bon, peut-être une fois ou deux. »

« Joyeuse : joyeuse Halloween !! »

« Limonade : personne ne le sait, mais le père Noël adoooooore la limonade, beauuuuuuuuucoup plus que le lait! Il en boit toute l’année, sauf une petite journée! »

« Ornitorinque : le Père Noël ne sait même pas comment écrire ornitorinque! En fait, moi non plus! » (ornithorynque)

 

Avis aux intéressé(e)s, il ne reste plus que trois semaines pour vous y mettre!  Bonne nouvelle, le livre vient d’être réédité!

________________________________________________________________________________

Pour vous procurer l’album dont il est fait mention dans l’article…