L’entretien de lecture : un outil d’évaluation authentique

Par Benita Kanozayire, enseignante au 3e cycle à l’école St-Paul-de-la-Croix et Lucie Béchard, enseignante au 3e cycle à l’école La Mennais

En tant qu’enseignant, il vous est probablement déjà arrivé d’avoir du mal à situer un élève au niveau de sa lecture. Peut-être est-ce avec un seul élève énigmatique ou peut-être plusieurs d’entre eux vous laissent perplexe quant à sa compétence à lire.  Et vous avez beau administrer un énième questionnaire de compréhension, vous demeurez avec l’impression que ce qui s’y trouve, à l’écrit sur sa copie, ne correspond pas nécessairement à ce que vous avez perçu, depuis le début de l’année, de ses véritables habiletés à lire lors d’autres contextes.

Quoi?

L’entretien de lecture est un dispositif permettant à l’enseignant d’observer la compétence à lire des élèves. La lecture de l’œuvre peut se faire préalablement ou avec l’enseignant. La rencontre peut avoir lieu avec un seul élève, en dyade ou en petits groupes. L’enseignant prépare des questions qui touchent les 4 dimensions de la lecture et peut donner une rétroaction sur les stratégies observées.

Pourquoi?

À force de nous familiariser avec la littérature jeunesse et les différents dispositifs en lecture existants (de la lecture interactive à la lecture guidée, en passant par la lecture partagée jusqu’aux cercles de lecture), nous avons observé que l’entretien de lecture possède des atouts particuliers.

L’entretien permet, entre autres…

  • d’observer le niveau réel de compréhension, d’interprétation, de réaction et d’appréciation de l’élève;
  • d’identifier les forces et les défis de l’élève en ce qui a trait aux quatre dimensions de la lecture, et ce, pendant qu’il lit (rétroaction immédiate);
  • d’évaluer de façon formative ou sommative la compétence à lire des textes variés sans l’obstacle de l’écrit, contrairement aux questionnaires classiques de lecture.

Comment?

Évidemment, le climat de classe doit être propice afin de bien vivre les entretiens. La question qui tue : quoi faire avec les autres élèves pendant les entretiens? De notre côté, nous les passons durant nos périodes des 5 au quotidien, lorsque chaque élève est bien occupé à faire ses travaux individuels et, surtout, de façon autonome. Par ailleurs, les entretiens pourraient très bien se faire durant des périodes de « plan de travail », de lecture silencieuse ou autre période, selon votre façon de fonctionner. Chaque entretien est d’une durée de 30 à 45 minutes, selon le cas.

L’album choisi : Millie Rose de Lili Chartrand et Annie Rodrigue

La collection Motifs dirigée par Élaine Turgeon a déjà fait l’objet d’un article ici même, sur le blogue. Julie Robert s’en servait essentiellement pour faire l’enseignement explicite de stratégies de lecture, avec Millie Rose, entre autre. Or, nous avons préféré l’utiliser en entretien de lecture avec des élèves du 3e cycle, car nous considérons que la plupart de nos élèves ont un bagage suffisant pour dégager les principaux éléments implicites du récit ou, du moins, nous pister sur l’enseignement nécessaire pour ceux et celles n’ayant pas tout à fait saisi les principales inférences.

Lors d’un choix d’album pour un entretien de lecture, nous regardons surtout le potentiel d’interprétation qui s’en dégage. Nous aimons aussi que les illustrations soient assez riches pour permettre l’appréciation, mais aussi qu’elles soient en collaboration avec le texte pour potentiellement aider le lecteur dans sa construction de sens.

L’album de Lili Chartrand et Annie Rodrigue nous semblait idéal, non seulement, car il possède ces atouts, mais également car il permet de faire des liens avec les connaissances préalables des élèves; la présence d’intertextualité est très intéressante à aborder. La première de couverture à elle seule suffit pour créer une intention chez l’élève ; Qui est Millie Rose? À quoi peut bien servir cette étrange clé? La chute est particulièrement habile et provoque nécessairement un soupir d’étonnement de la part des élèves, une fois qu’on a saisi à quoi sert la clé.

La grille d’entretien

La grille d’entretien de lecture que nous proposons a été retravaillée maintes fois afin de rendre son utilisation la plus simple, efficace et complète possible.

Elle comprend d’abord une fiche signalétique dans laquelle vous trouverez toutes les informations sur l’album ainsi que les thèmes abordés.

Dans le coin supérieur droit, vous verrez également un encadré; il indique la classification suggérée par Livres ouverts (zone ombragée) ainsi que les niveaux que nous avons ciblés (encerclés). Il arrive, néanmoins, que l’album soit travaillé avec un niveau différent que celui proposé, dépendamment du dispositif utilisé et de l’intention pédagogique.  Ce fut d’ailleurs le cas avec Millie Rose, qui est classé de la 2e à la 4e année. Sachant que notre intention est de valider la compréhension d’éléments implicites, entre autres, nous avons cru bon l’expérimenter auprès d’élèves du 3e cycle du primaire.

Autres informations utiles sur la grille :

  • Les indicateurs (ex. : 3.4) font référence au document Profil de l’élève du Continuum en lecture du MEES, il ne s’agit pas de « points »;
  • Préparation à la lecture: Il s’agit de cocher le ou les énoncés qui décrivent le comportement de l’élève lorsqu’il se prépare à lire;
  • Lecture oralisée: Il n’est pas essentiel de faire lire tout l’album à voix haute, quelques pages peuvent suffire à dresser un portrait de la fluidité et des stratégies utilisées par l’élève. Pour Millie Rose, nous avons demandé aux élèves de lire oralement jusqu’à la page 11 et ils ont poursuivi dans leur tête.
  • Les questions: La majorité des questions sont posées après la lecture de l’album (voir la légende). Pour les autres, nous avons apposé un papier autocollant (ou post-it) afin que l’élève cesse la lecture afin de répondre à une question. Les élèves peuvent réagir librement durant la lecture et répondront peut-être spontanément à certaines questions;
  • Pour certaines questions, des exemples de réponse se retrouvent en italique et il est toujours possible de pister l’élève qui a de la difficulté à s’exprimer devant l’une d’entre elles. L’enseignante peut alors simplement noter les questions qui ont nécessité de l’aide;
  • Nous avons aussi créé une version de la grille sans indicateurs. L’enseignant peut alors choisir son barème (ex. : A-B-C, vert-jaune-rouge, etc.).

Il est important de mentionner que les questions ont été inspirées, en partie, de celles proposées dans les fiches pédagogiques de la collection Motifs. Nous tentons toujours d’équilibrer les questions afin de toucher aux quatre dimensions de la lecture. Par ailleurs, les réponses d’élèves ont été bonifiées suite à la passation du questionnaire parmi nos gentils cobayes, nos élèves de 5e! C’est d’ailleurs un élément qui devrait faciliter l’utilisation de la grille, puisque l’éventail d’exemples vous permettra de mieux cerner la qualité de leurs réponses.

Pour télécharger les grilles (avec et sans indicateurs), cliquez ICI.

Finalement, nous sommes conscientes que la passation d’entretiens est un processus qui demande du temps et, dans la vraie vie, il n’est pas toujours possible de s’entretenir avec tous les élèves, surtout lors d’une fin d’étape. Or, nous sommes convaincues que c’est le moyen le plus authentique d’évaluer les habiletés réelles de lecteur de nos élèves et de dresser un portrait fidèle. Qu’il serve d’évaluation formative ou sommative, qu’il soit effectué seul ou en dyade, l’entretien de lecture est devenu un incontournable à notre enseignement. Sans mentionner que les élèves apprécient particulièrement ce moment privilégié avec leur enseignante. Ça vaut la peine de s’investir, au moins une fois dans l’année, vous ne le regretterez pas, promis! En espérant que notre outil vous soit utile et vous donne envie de vous lancer.

Pour vous procurer l’album dont il est fait mention dans l’article

By | 2017-10-01T08:22:02+00:00 janvier 31st, 2017|0 commentaire

Laisser un commentaire