La littérature jeunesse au service de la Terre

Par Benita Kanozayire et Lucie Béchard

Le jour de la Terre approche à grands pas et c’est l’occasion d’aborder les défis et problématiques de notre siècle en ce qui a trait à l’environnement avec nos élèves. Notre collaboratrice Julie St-Pierre vous a proposé récemment un ouvrage pour sensibiliser les élèves dans son article. Notre but aujourd’hui est de bonifier vos activités si vous souhaitez souligner la journée du 22 avril à l’aide de la littérature jeunesse.

Mon ile blessée

Vous connaissez peut-être déjà le superbe album de Jacques Pasquet, illustré magnifiquement par Marion Arbona. La préface de Steven Guilbeault du groupe Equiterre donne le ton quant à l’intention derrière le livre; il croit que la quête vers une justice climatique passe par la sensibilisation des générations qui nous succèderont. Ainsi, nous suivons l’histoire d’Imarvaluk, une jeune habitante de l’ile de Sarichef, une petite ile située près du cercle polaire entre la Russie et l’Alaska. Son ile est menacée par une créature, un monstre qui la gruge petit à petit, qui force les habitants à s’exiler avec les années. Les lecteurs du 3e cycle avec qui nous avons fait la lecture interactive ont vite saisi le second degré: le monstre, qui ressemble à une énorme méduse quasi translucide, est une métaphore pour illustrer les conséquences de la pollution des industries, notamment la fonte des glaciers due au réchauffement climatique. Imarvaluk et sa famille hésitent encore à quitter l’ile pour un endroit où leur mode de vie et leurs traditions et coutumes risqueraient de disparaitre avec le temps.

La simplicité et la justesse du texte et des illustrations rendent l’ouvrage d’autant plus touchant, tant pour les adultes que les enfants. Il n’est pas surprenant qu’il fût traduit en espagnol et en italien. Vous pouvez télécharger notre planification d’une lecture interactive en cliquant sur le lien suivant : L’environnement – Mon île blessée

Sachez qu’il existe également des fiches pédagogiques disponibles sur le site de l’éditeur.

Suite à la lecture et la réflexion avec les élèves, nous avons entamé un projet d’arts (création médiatique) en travaillant la cartogravure par enfumage, inspiré par les illustrations d’Arbona. L’idée était de créer un élément de la nature personnifié, soit une créature ou son propre monstre différent et de représenter ses effets néfastes sur l’environnement.

Certains ont préféré illustrer un paysage, alors que d’autres ont voulu aborder la menace d’espèces animales due aux actions des humains.

Nous déposerons quelques photos d’oeuvres de nos élèves une fois leurs créations complétées. Pour télécharger la planification complète, cliquez ici : L’environnement – Mon île blessée (arts).

 

Tuvalu

Tuvalu du talentueux Stéphane-Yves Barroux raconte l’histoire d’un peuple vivant sur une minuscule ile dans l’océan Pacifique. Malheureusement, la mer envahit celle-ci et la fait disparaitre à petit feu. Le narrateur nous fait part de son impuissance face à la situation, même s’il tente de trouver des solutions. Cette histoire touchante prend tout son sens en ce jour de la Terre! Il traite d’un sujet d’actualité et est une amorce signifiante afin d’aborder les conséquences du réchauffement climatique sur la vie de certains peuples.

Lorsqu’elle redescend, la mer finit toujours par nous rendre notre terre, mais dans quel état! Mon jardin est dévasté. Une vraie catastrophe, le sel a brûlé toutes mes plantations. Adieu potirons, carottes et patates douces… Plus rien à manger.

Voici la planification de la lecture interactive: L’environnement – Tuvalu

Les albums de Pasquet et Barroux vous permettront de travailler la dimension Apprécier grâce aux liens évidents entre les deux récits. Nous vous proposons le carnet suivant à compléter avec vos élèves: L’environnement – Mon île blessée et Tuvalu (carnet)

Vous désirez allez plus loin? Voici quelques propositions supplémentaires :

  • Écouter et étudier les paroles de la chanson Plus rien interprétée par les Cowboys Fringants – cliquez ici pour le lien. Les paroles sont aussi imprimables sur ce site.
  • Si vous travaillez avec la plateforme éducative ChallengeU, une séquence a été créée qui inclut notamment la géolocalisation  de l’ile de Sarichef, ainsi qu’un article et des images d’un de ses villages ravagé par l’érosion.
  • La lecture de ces deux albums constitue une amorce intéressante pour aborder les sciences, notamment les climats et les catastrophes naturelles.

 

Nous vous souhaitons de belles et enrichissantes discussions avec vos élèves!

Pour vous procurer les albums dont il est fait mention dans cet article :

 

By | 2017-10-01T08:21:48+00:00 avril 9th, 2017|0 commentaire

Laisser un commentaire