Un boulevard de bouleversements

Paru à l’automne 2016, le roman Le Boulevard, de Jean-François Sénéchal, m’a profondément émue. Ça fait ainsi quelques mois que j’attends l’occasion parfaite pour partager ce plaisir de lecture.

Cela dit, c’est un plaisir qui fait mal,  dans la mesure où il s’agit d’un roman d’une beauté déchirante. Sénéchal nous propose un boulevard de bouleversements…un oeuvre douloureusement bien écrite.

Christopher, le personnage principal, est un jeune adulte qui a une déficience intellectuelle. Ce dernier est subitement abandonné par sa mère, qui l’élevait seule. Il doit donc apprendre à se débrouiller dans la vie; une réalité pour laquelle il est mal outillé. Pourtant, entouré de personnes de confiance, il réussira sa quête d’autonomie, non sans avoir affronté maints obstacles.

L’obstacle le plus pénible est certainement celui de l’absence. Sa mère lui manque et il ne cesse d’espérer son retour et de l’attendre. D’ailleurs, le roman est écrit au « tu », comme si le lecteur recevait une longue lettre envoyée à la mère disparue. La voix de Christopher est sincère, vraie, touchante. Et cette écriture au « tu », établit une proximité entre le personnage et le lecteur. Il semble impossible de ne pas être pris d’empathie pour ce personnage vulnérable.

Comme vous pouvez le constater, j’ai adoré ce roman. J’ai donc décidé d’en parler à mes élèves de secondaire 2.  J’ai produit, à propos de l’oeuvre, un texte justificatif pouvant leur servir de modèle en vue de l’épreuve ministérielle de français qu’ils devront subir au mois de mai. Je vous propose ici cet exemple, dont les élèves peuvent se servir pour mieux comprendre la structure de texte attendue par le ministère.

MODÈLE DE TEXTE JUSTIFICATIF

 

Pour vous procurer le livre dont il est question dans l’article…

By | 2017-10-01T08:21:48+00:00 avril 13th, 2017|0 commentaire

Laisser un commentaire