par Catherine Boissy


Je m’excuse. Je voulais tellement motiver mes élèves que j’en ai oublié l’essentiel. Par le passé, j’ai créé des thermomètres géants pour comptabiliser le nombre de livres lus. J’ai affiché les photos des meilleurs lecteurs sur un mur des célébrités. J’ai offert des certificats pour chaque vingt livres lus. Mais promis, je ne recommencerai plus! J’ai compris. J’ai compris que l’essence de ma pratique doit être de donner le goût de lire aux enfants. Et ça, bien ça ne se comptabilise pas. L’atelier de lecture est une pratique gagnante dont je ne pourrais plus me passer. Shanna Schwartz nous rappelait, en formation, de toujours questionner nos pratiques: est-ce qu’un lecteur pour la vie ferait ça?

Crédit photo: Catherine Boissy

L’atelier de lecture permet aux élèves d’avoir du temps pour lire au quotidien. C’est à nous, en tant qu’enseignant, de développer cette habitude à lire à tous les jours. L’atelier de lecture permet aux lecteurs de discuter des livres et de se faire des recommandations. Il offre aux élèves la chance d’avoir un plan des livres à lire prochainement, que ce soit dans un sac ou dans une boite. Enfin, puisque l’atelier de lecture est toujours au même moment dans la journée, il prépare le cerveau aux apprentissages en diminuant l’anxiété lié à la nouveauté. La routine, toujours.

Crédit photo: Catherine Boissy

À quoi ressemble une période d’atelier de lecture? Il y a la mini leçon, le temps pour lire (entretiens ou travail en sous-groupe pour l’enseignant), puis le partage et/ou le travail avec partenaire. Une bonne mini leçon est une invitation à essayer quelque chose de nouveau ou à résoudre un problème. Elle communique l’urgence de devenir meilleur; elle engage l’élève dans ses apprentissages et donne envie de lire et lire encore. La structure de la mini-leçon est celle de l’enseignement explicite :

À cette composante d’un programme de littératie équilibré s’ajoute idéalement l’atelier d’écriture, les lectures à haute voix, notamment les lectures interactives pour travailler la compréhension, l’étude de mots et la lecture collective pour les plus jeunes. À l’aube de cette rentrée 2017, êtes-vous prêts à vous lancer dans l’atelier de lecture dans votre classe?