Le royaume du carnet de lecture

Par Benita Kanozayire et Lucie Béchard


La réputation du roman Le royaume de Kensuké n’est plus à refaire. Nombre d’entre vous l’avez adopté, il fait partie des coups de coeur chez les enseignantes-ts du 3e cycle. Si vous ne le connaissez pas, nous vous invitons à lire l’article d’Émilie Furlotte  qui, en 2015, faisait la promotion de cette oeuvre publiée chez Gallimard-jeunesse. Voici le court résumé qu’elle en fait :

Après que ses parents ont perdu leurs emplois, Michael, un jeune garçon de douze ans, part avec eux faire le tour du monde en voilier. Lors d’une violente tempête, le garçon tombe à la mer. Miraculeusement, Michael survit et se réveille sur une île. Rapidement, il soupçonne qu’il n’est pas seul sur l’île…

Nous adorons la plume de Michael Morpurgo car il sait tenir ses jeunes lecteurs en haleine et les accrocher de sorte que chaque fin de chapitre nous donne envie de lire le suivant.

Dans un autre ordre d’idées, vous le savez comme nous: il est difficile d’obtenir des romans de qualité en plusieurs copies pour chaque élève. D’où la raison pour laquelle la lecture feuilleton est une option “rentable” pour nous enseignant-e. Autre défi qui s’ajoute: l’évaluation en lecture. Comment rentabiliser cette lecture quotidienne et conserver des traces pour évaluer nos jeunes? Grâce au carnet de lecture.

La lecture feuilleton

Depuis plusieurs années, nous utilisons ce livre en lecture feuilleton, autrement dit nous faisons la lecture à voix haute aux élèves. Donc l’enseignante lit un chapitre ou demande à ses élèves de le faire à tour de rôle. Puisque la lecture est partagée, il est possible d’identifier rapidement les bris de compréhension et d’enseigner les stratégies appropriées afin de les résoudre. Les discussions entre les élèves sont encouragées, elles permettent d’ailleurs d’approfondir les réflexions, de préciser la pensée de chacun, et, souhaitons-le, améliorer la qualité des réponses qui aboutirons dans leur carnet.

Le carnet de lecture – un dispositif polyvalent

À la fin de chaque chapitre, des questions sont proposées aux élèves et on s’assure de les varier de manière à aborder les 4 dimensions de la lecture : comprendre (éléments explicites et implicites) , interpréter, réagir et apprécier. Il nous arrive de poser ces questions oralement, sans nécessairement les noter dans le carnet. Parfois, une liste de questions est écrite au tableau et l’élève a le choix de répondre à celles qu’il désire. Durant ce processus, le plus intéressant sera le partage des réponses avec le groupe, car il offrira la chance à certains de peaufiner leurs réponses. Il s’agit d’un outil d’apprentissage avant tout, l’objectif est donc d’obtenir la réponse la plus complète possible. Alors tant mieux si l’élève ajoute des éléments nommés par d’autres élèves. À l’occasion, nous n’avons pas le temps de faire le partage tout de suite après; il nous arrive de recueillir les carnets et de faire un retour sur les réponses en grand groupe et, encore une fois, en profiter pour souligner les points forts et modéliser.

Une fois le roman terminé, vous pourrez corriger à l’aide de ces bandes d’évaluation conçues par Audrey Leduc, enseignante à la commission scolaire des Grandes Seigneuries. L’outil est simple et très (très!) efficace. Au-dessous des réponses d’élèves, faites coller la bande qui correspond à la question posée, selon la dimension de lecture travaillée. Il suffit ensuite d’encercler l’élément qui correspond le mieux à la réponse de l’élève. Faites-nous confiance: la correction s’effectue presque d’elle-même !

Pour télécharger les bandes, c’est ici :

Maintenant, faites de l’espace dans votre ordinateur, car nous vous offrons une panoplie de documents pour démarrer la lecture avec vos élèves dès demain matin! Pour les télécharger, cliquez sur les sous-titres:

Elle contient notamment les mots de vocabulaire qui pourraient nuire à la compréhension chez certains élèves, et ce, pour chaque chapitre. Le lexique est plutôt soutenu, il est donc important de s’assurer que celui-ci ne nuise pas à la compréhension du lecteur. Dans nos classes, nous avons l’habitude de travailler le vocabulaire lié à nos projets littéraires; nous le mettons donc à contribution régulièrement en donnant certains de ces mots en étude hebdomadaire. En plus des questions relatives aux dimensions  de la lecture, on vous indique également quelles activités préparatoires sont nécessaires avant d’amorcer la lecture de ceux-ci. de la lecture ou bien quelles activités de prolongement pourraient être intéressantes.

On vous suggère fortement de compléter cet exercice avec vos élèves avant de lire le second chapitre, de sorte que ces derniers puissent se familiariser avec le vocabulaire plus spécifique à la navigation. Il est en format 11×17 et le corrigé est disponible également.

 

 

Vous pouvez découper les étiquettes et les situer sur une carte géographique. Si le temps vous manque, vous pourriez simplement utiliser l’outil de géolocalisation Google Earth et simuler la trajectoire du bateau en la projetant sur un TNI.

Il est intéressant de relever les traits de caractère des personnages au fur et à mesure que l’histoire évolue. Il s’agit d’ailleurs d’une tâche parfois complexe pour les élèves peu habitués à lire des romans. C’est pourquoi nous avons créé ces cartes conceptuelles et les avons mis en format 11×17 de manière à pouvoir les afficher dans la classe et, ensemble, ajouter les caractéristiques psychologiques des personnages principaux et secondaires.

Étant donné la grande quantité de mots nouveaux, nous en avons profité pour analyser un article de dictionnaire. Les élèves ont observé sa construction et les éléments qui le composent (le genre, la prononciation en alphabet phonétique, les différents sens, les exemples en italique …). Ensuite, ils se sont amusés à créer un article de dictionnaire avec certains mots du texte. Que ce soit collectivement, en équipe ou individuellement, cet exercice amènera les élèves à mieux comprendre le dictionnaire et à l’utiliser plus efficacement.

Il s’avère que le cinéma sert parfois de prolongement intéressant à l’expérience littéraire. C’est le cas ici: nombreux sont les liens entre le roman de Morpurgo et le film L’île de Nim, paru en 2008 et réalisé par Jennifer Flackett et Mark Levin. Pourquoi ne pas conclure votre lecture par le visionnement du film et en profiter pour soulever les ressemblances et les différences entre les oeuvres?! Voilà une façon originale et ludique de travailler la dimension apprécier avec vos élèves. Le document d’analyse, lui, vous permettra de conserver des traces écrites de l’activité.

Finalement, vous avez un questionnaire plus formel à administrer après avoir lu chapitre 7. Celui-ci comprend des questions touchant aux 4 dimensions de la lecture.

 

Considérez-vous dorénavant pleinement équipées-és pour vous (re)partir à la découverte du royaume de Kensuké. Bonne lecture !

Pour vous procurer le livre et sa version audio …

 

 

By |2017-11-28T12:12:42+00:00septembre 29th, 2017|4 Comments

4 Comments

  1. amelie frenette 28 novembre 2017 à 18 h 41 min ␣- Répondre

    Bonjour

    J’aimerais bien avoir les documents dont il est question dans l’article…Est-ce qu’ils sont toujours disponibles?

    Merci

    • L'équipe d'ELJ 28 novembre 2017 à 19 h 27 min ␣- Répondre

      Bonsoir,
      Tous les documents sont disponibles à même l’article. Vous devez cliquer sur les différents sous-titres et vous pourrez ainsi avoir accès aux documents. L’équipe d’ELJ

  2. Camille 18 décembre 2017 à 19 h 51 min ␣- Répondre

    Bonjour,
    Les liens des documents ne fonctionnent pas.

    • L'équipe d'ELJ 20 décembre 2017 à 20 h 09 min ␣- Répondre

      Bonsoir,
      Pourtant, tout semble fonctionner de notre côté. Il faut cliquer sur les sous-titres, en gras. N’hésitez pas à nous réécrire si ça ne fonctionne toujours pas.
      Au plaisir,
      L’équipe d’ELJ

Laisser un commentaire