Un jardin pour s’évader…

Par Julie St-Pierre


Quel enfant n’a jamais trouvé une réunion de famille trop longue ? Quel enfant ne s’est jamais ennuyé ? Quel enfant n’a jamais imaginé vivre des aventures rocambolesques ? Tous les enfants se reconnaitront dans le personnage d’Arianne.

Je vous propose de découvrir une oeuvre finaliste au Prix des libraires du Québec 2018, catégorie jeunesse.

 

Publication autorisée par l’éditeur. ©Marianne Ferrer et Monsieur Ed

Le jardin invisible est un album doux, tendre, une véritable ode à la rêverie et l’imagination. Ce sont les magnifiques illustrations de Marianne Ferrer qui sont à la base du livre, le texte a été créé à partir de celles-ci, un fait plutôt inhabituel dans le processus de création d’un album. D’ailleurs, cette œuvre est presqu’un album sans texte puisque celui-ci ne compte que quelques phrases courtes.

Voici un aperçu des possibilités d’exploitation pédagogique de l’album:

  • Observer, analyser les illustrations en utilisant le langage plastique

Plusieurs éléments de la progression des apprentissages en arts plastiques peuvent être observés dans les magnifiques illustrations. Demander aux élèves de s’attarder aux gestes transformateurs, aux outils et à la technique utilisée par l’illustratrice. Les élèves pourront apprendre ou comprendre les notions de formes, de lignes, de couleurs, de texture et de motifs en portant attention aux illustrations. Pourquoi ne pas mettre une de ces notions en application par la suite?

  • Observer un objet de son environnement, le décrire et le présenter scientifiquement

Le fantastique voyage d’Arianne dans le jardin invisible commence alors qu’elle observe attentivement une roche. Inviter les élèves à choisir un objet qu’ils observeront d’un œil scientifique. Ils pourront noter ses propriétés (couleur, forme, taille, texture, odeur…). En utilisant différents instruments de mesure, ils pourront trouver sa taille, sa masse. Ils pourront utiliser la loupe pour faire une observation plus détaillée. Finalement, les élèves pourront présenter leur découverte sous la forme d’un croquis ou d’un schéma en y ajoutant leurs observations (taille, masse).

  • Étudier les différents types de phrases

Les courtes phrases qui composent le texte méritent toutes d’être observées attentivement. En effet, la plupart des phrases sont soit interrogatives, soit exclamatives. La syntaxe des autres diffère grandement de la structure de phrase que les élèves composent. Il sera donc intéressant d’amener leur attention sur cet élément et vous pourrez en profiter pour travailler les types de phrases.

Pour vous procurer l’album dont il est fait mention dans l’article…

By | 2018-05-11T17:14:02+00:00 mai 13th, 2018|0 commentaire

Laisser un commentaire