Oh boy, une carte mentale!

Les cartes mentales sont de plus en plus utilisées dans l’enseignement. Et ce n’est pas pour rien! Plusieurs vertus leur sont attribuées:

  • Elles permettent d’établir des liens entre les idées (pour mieux les retenir);
  • Elles rassemblent l’information manière visuelle;
  • Elles nécessitent de produire une synthèse et, de ce fait, elles stimulent la métacognition.

Pourquoi ne pas exploiter le potentiel pédagogique de la carte mentale pour favoriser la compréhension d’un roman? J’ai ainsi demandé à mes élèves de deuxième secondaire de présenter les personnages du roman Oh, boy! de Marie-Aude Murail sous cette forme.

 

Le roman Oh, boy!, dont l’humour fin me plait beaucoup, présente une gamme colorée de personnages. Trois jeunes orphelins sont placés au centre de ce roman pour ados. Les enfants Morlevent font le pacte de ne laisser personne les séparer. Mais, comme ils n’ont plus de famille proche, on se demande bien dans quel foyer ils vont aboutir. Plusieurs adultes autour d’eux réfléchissent à cette épineuse question: leur demi-frère, la demi-sœur de leur demi-frère(!), l’assistante sociale, la juge des tutelle, etc.

 

En réalisant une carte mentale, les élèves se dotent d’un outil pour  démêler tout ce beau monde. Qui sont les personnages? Quelles sont leurs caractéristiques? Quels liens les unissent?

Voici le type de résultat que ça peut donner :

Un schéma offre à voir, d’un simple coup d’œil, quel élève a compris ce qui définit les personnages et quels rapports ils entretiennent entre eux. Très complet, le schéma ci-dessus montre bien la complexité associée au nombre de personnages dans Oh, boy! Une touche de couleur aurait pu le rendre plus facile à lire. Mais ça reste un superbe travail qui démontre une excellente compréhension de l’oeuvre.

 

Il aurait été possible d’arriver à un résultat intéressant en utilisant les TIC. À ce sujet, je vous recommande http://www.mindomo.com : facile d’utilisation et efficace. Cela dit, plusieurs sites et logiciels proposent des fonctionnalités similaires.

 

Par ailleurs, la lecture du roman de Marie-Aude Murail peut aussi servir à aborder la thème de l’homosexualité. La question de la reconnaissance des droits des homosexuels (notamment le droit d’obtenir la garde d’enfants) est traité par l’écrivaine. Je tiens à souligner cet aspect puisque, encore aujourd’hui, l’école secondaire demeure un lieu où il difficile d’assumer son appartenance à la communauté LGBT. Il est essentiel de continuer à dénoncer l’intolérance et l’homophobie.

 

Pour vous procurer le livre dont il est question dans l’article…

 

 

 

 

 

By | 2018-05-20T11:17:04+00:00 mai 20th, 2018|0 commentaire

Laisser un commentaire