Enseigner et évaluer la lecture autrement avec le carnet de lecture

par Catherine Boissy 


L’été, c’est fait pour se reposer et se ressourcer, mais aussi pour repenser notre enseignement. Avez-vous déjà commencé à planifier de nouveaux dispositifs en classe? Peut-être désirez-vous commencer les ateliers de lecture ou encore faire écrire les élèves à partir d’un album sans texte. Peut-être encore avez-vous planifié plus de lectures interactives auprès de vos élèves. Et si vous utilisiez un nouvel outil pour enseigner et évaluer les quatre dimensions de la lecture cette année?

Un carnet de lecture à leur image

C’est dans cet optique que j’ai mis en place le carnet de lecture dans ma classe. Le carnet de lecture est un cahier vierge où les élèves viennent répondre à une question touchant l’une des dimensions de la lecture après ou pendant une lecture interactive. Entendons-nous: chaque lecture interactive touche les quatre dimensions, mais je n’en cible qu’une seule pour la question dans le carnet de lecture.

Bien que je veuille garder des traces écrites, je tiens à respecter mes lecteurs en ne leur demandant pas d’écrire chaque fois dans leur carnet. Ainsi, je planifie des lectures interactives une à deux fois par semaine où on construit ensemble notre compréhension de l’œuvre, à l’oral, mais j’utilise le carnet que quelques fois par mois. Aussi, leur carnet de lecture doit être à leur image : j’alterne donc entre les activités dirigées et d’autres plus libres afin qu’il leur ressemble.

Pourquoi le carnet de lecture? Parce que si l’oral a l’avantage d’être plus spontané, l’écrit a celui d’être plus réfléchi. À la manière d’un journal dialogué, je réponds à leurs réflexions en posant des questions et en soulignant leurs bons coups. En outre, je peux utiliser le carnet de lecture comme traces pour l’évaluation de la compétence à lire. Je m’en sers également pour planifier mon travail en sous-groupes en ciblant les besoins des élèves sur le plan de la justification.

L’enseignant pousse la réflexion plus loin ou souligne les bons coups

Les traces dans leur carnet de lecture sont variées et touchent les quatre dimensions de la lecture : la compréhension, la réaction, l’interprétation et le jugement critique (l’appréciation). Par exemple, après la lecture de Le monstre est de retour (Michael Escoffier), je pourrais aller valider leur compréhension des éléments implicites en leur demandant qui est le monstre et quels indices leur ont permis de l’identifier.

Parfois ils viennent dessiner ou écrire les trois temps du récit d’un texte lu à haute voix, d’autres fois ils viennent simplement noter ce qu’ils retiennent de leur rencontre avec un auteur invité. L’essentiel pour moi, c’est que les traces en lecture soient variées: prises de note lors des interactions orales en grand groupe, travail en sous-groupe, entretien individuel et carnet de lecture à l’écrit.

Voici quelques documents que j’utilise dans mon carnet de lecture:

Compréhension _ Rappel narratif corde
extra doux _ reagir
Interpréter _ meme loup
Carnet de lecture _ juger VS reagir

Comment évaluez-vous la lecture en classe?

By |2018-08-12T08:46:40+00:00août 12th, 2018|0 commentaire

Laisser un commentaire