Démocratie et coopération : une histoire de poules

Par Benita Kanozayire et Lucie Béchard


Nous ne sommes pas de celles qui ont besoin d’une lecture pour tout aborder avec nos élèves. Depuis que nous enseignons, nous avons mis en place une gestion de classe participative où la démocratie, la coopération et les échanges ont une place de choix, indépendamment de notre passion pour les albums. Ça fait partie de nos valeurs depuis nos tout débuts et nous savons à quel point cela est important lorsqu’on a affaire à des préados, notamment. Or, lorsque Catherine Boissy a suggéré, dans son top 10 de la rentrée sur Instagram, S’unir c’est se mélanger de Laurent Cardon, notre curiosité a été aussitôt piquée. Après la première lecture, nous étions complètement SOUS LE CHARME! C’était réglé: il allait désormais faire partie de nos incontournables de début d’année.

La lecture interactive

Le récit commence avec une panique au poulailler où vivent 3 clans : les rousses, les blanches et les noires. Marcel, le coq blanc est disparu! Gertrude, une poule blanche manque aussi à l’appel. Branle-bas de combat chez les poules, il leur faut trouver qui est responsable de leur disparition. On se réunit en Conseil, puis, après maintes spéculations, on en conclut que le renard est coupable. Les leaders du rassemblement déterminent aussi que la meilleure défense, c’est l’attaque. Il faut donc s’organiser pour une offensive, mais, comment?! Par taille? Par couleur? Différentes formations sont proposées: les noires devant, les blanches au centre, les rousses à l’arrière. Mais est-ce équitable? On essaie autre chose: les blanches devant, les noires au centre, les rousses à l’arrière. Certaines poules soulèvent leur désaccord.

« ASSEZ! s’écrie Noémie la poule blanche. Vous êtes touchants messieurs les coqs, mais vous nous faites sourire avec vos belles décisions. Nous sommes les plus nombreuses c’est donc vous qui avez besoin de notre protection. »

© Laurent Cardon, « S’unir c’est se mélanger », Père Fouettard. 2016

S’entendre n’est donc pas une mince affaire. Après plusieurs négociations, l’assemblée décide finalement que la division n’est pas la solution, mais plutôt que s’unir, c’est se mélanger. Une fois que la formation finale fait consensus, l’assaut est lancé et le bataillon part à la recherche de leurs amis. La chute est aussi surprenante qu’hilarante. On vous laisser la découvrir lorsque vous irez vous procurer l’album.

La lecture à elle seule est drôlement intéressante à faire de façon interactive pour voir réagir les élèves. Les illustrations sont teintées d’humour, le rythme et le vocabulaire sont soutenus aussi. Les moments de décision lors du conseil des poules ont fait souvent réagir nos jeunes. Par exemple, lorsque Noémie, la conjointe du disparu, souligne que ce sont les poules blanches qui ont perdu leur coq; il serait donc logique qu’elles soient en avant-plan. Cela a suscité des « ah, ouais, j’suis bien d’accord!« . Nous vous suggérons d’arrêter durant ces moments afin de faire discuter vos élèves, soit en grand groupe ou en petites équipes. Autre suggestion lors de votre lecture, cessez la lecture à l’avant-dernière page, juste avant la chute. D’une part, pour recueillir leurs prédictions. D’autre part, pour garder le suspense et créer un engouement chez eux! Nous avons eu droit à plusieurs « Nooooon!! Vous ne pouvez pas nous faire ça avant d’aller diner!!« . Sans oublier qu’ils reviennent en classe en ayant tellement hâte de connaitre la fin. Une façon simple et efficace de maintenir l’intérêt et l’enthousiasme de nos élèves.

Pour la planification de la lecture interactive, c’est ici: Sunir cest se melanger – lecture interactive

Après la lecture…

  • Éthique : Parler leadership

Afin d’activer leurs connaissances antérieures quant à la résolution de conflit, nous avons demandé aux élèves de nommer les étapes par lesquelles les poules sont parvenues à une solution (énonciation du problème, idées de tous, essais, réajustement). Ensuite, les élèves devaient identifier les attitudes favorables et défavorables à la recherche d’une solution (la colère VS l’écoute). Finalement, la discussion s’est poursuivie sur les qualités d’un leader positif. Il y a alors possibilité de faire le lien entre les coqs de l’histoire, Noémie la poule blanche et les autres personnages et relever si l’un ou l’autre des personnages incarnent des leaders positifs ou non.

Autre manière d’amener le sujet: Vous pourriez reproduire la carte conceptuelle ci-dessous. Ensuite, prendre quelques exemples du récit, les inscrire sur des papillons autocollants et les élèves auraient à associer, en équipe, ces exemples  au bon concept (ex. : quand les poules sont passées au vote = démocratie)

  • Le conseil de coopération

La lecture de cet album nous a permis d’introduire le conseil de coopération dans nos classes. Pour celles.ceux moins familiers avec cet outil de gestion, il s’agit d’une réunion de tous les élèves avec leur enseignante où on discute des points positifs et des choses à améliorer dans la classe. Il ne s’agit pas d’un tribunal où on cherche des coupables, mais plutôt un lieu où on apprend à se connaitre et à s’entraider. C’est pour nous un moyen de renforcer la cohésion du groupe, de faire participer les élèves à la vie de la classe et de développer un sentiment d’appartenance.

Pour en savoir davantage, nous vous invitons à lire le document suivant, conçu par Marie-Claude Henry, psychoéducatrice :

Conseil de cooperation – explications

  • Univers social : parler démocratie

Au 3e cycle, vous aurez une occasion en or d’aborder le système démocratique et son fonctionnement, tel que prescrit dans la Progression des apprentissages. Rien ne vous empêche de faire le lien avec les élections à venir, afin de pousser encore plus loin l’exercice. Élections Québec propose aux enseignants du 3e cycle et du secondaire de vivre l’expérience citoyenne dans sa classe! Vidéos explicatives, matériel pédagogique et électoral incluant urnes, isoloirs et bulletins de vote : une expérience complète et vraiment chouette! Pour plus d’informations, rendez-vous sur le site d’Électeurs en herbe.

  • Une poule, dix poules, cent poules!

À la première lecture de l’album, nous avons tout de suite eu envie d’utiliser cet album pour faire un petit saut en mathématiques. Lorsque les poules tentent de se placer en bataillon, le sens de la multiplication par la disposition rectangulaire nous a sauté aux yeux. De plus, comme il y a trois couleurs de poules, nous avons aussi pensé faire un lien avec les fractions, question de pouvoir imager le concept pour nos élèves. Voici quelques exemples de questions afin d’aborder ces concepts et processus.

Disposition rectangulaire

  • Comment pourrais-ton rapidement connaitre le nombre de poules au total? (estimation)
  • Imaginez-vous que vos 48 jetons sont des poules qui forment leur bataillon, quelle formation ou disposition rectangulaire pourraient-elles former? (multiplication, facteurs, nombres composés)
  • Peux-tu trouver une autre disposition rectangulaire pour représenter le même nombre de poules?
  • Si on avait 51 jetons (poules), quelle serait l’unique formation ou disposition possible? (nombres premiers)

 

Sens des opérations sur les fractions

  • Le tiers des poules sont noires, le cinquième des poules sont rousses et le reste sont des poules blanches. Combien y a-t-il de poules blanches?
  • Peux-tu trouver une fraction équivalente pour représenter le nombre de poules rousses?
  • Quelle est la fraction irréductible qui représente le nombre de poules noires?

 

Qui aurait cru qu’une banale histoire de poulailler avait autant de potentiel pour le 3e cycle ?! Bonne lecture et longue vie aux poules!

 

Pour vous procurer l’album mentionné dans l’article, c’est ici:

 

 

By |2018-09-16T07:39:43+00:00septembre 16th, 2018|0 commentaire

Laisser un commentaire