Un album coup de coeur, trois pistes d’exploitation!

par Catherine Boissy 


Il y a quelques jours, les lauréats des Prix jeunesse des libraires 2019 ont (enfin!) été dévoilés. Le gagnant dans la catégorie 0-5 ans (hors Québec) est nul autre que Le secret du rocher noir, premier album de l’auteur et illustrateur Joe Todd-Stanto.  Vous serez intrigués dès la première de couverture, où certains éléments sont mis en relief par un brillant jeu de vernis. On y voit le rocher noir, sombre et mystérieux, alors que sous l’eau on remarque la multitude de poissons colorés et d’animaux marins. On comprend vite pourquoi Erine, fille d’une maman pêcheuse en mer, est fascinée par le secret de ce rocher… La légende raconte que le rocher noir est “capable de réduire un bateau en miettes!” Un jour, la jeune intrépide s’aventure sur le bateau de sa mère pour découvrir si les histoires que l’on raconte au sujet du gros bloc pointu sont vraies. Voilà un récit d’aventures qui aborde savamment le thème de l’environnement!

Voici quelques pistes pour l’exploiter en classe:

  • Faire des prédictions sur le récit à partir de la 1ère de couverture
    Dans un premier temps, laisser les élèves émettent des hypothèses quant à l’histoire qui leur sera racontée. Voici des questions afin de susciter l’observation chez les lecteurs: Qu’est-ce que tu as vu en premier en observant la première de couverture? Que remarques-tu en observant les détails? Est-ce qu’un détail en particulier a attiré ton oeil? Pourquoi?
    Dans un deuxième temps, amener les élèves à prédire le récit à partir de leurs observations. Voici des questions pour pousser la réflexion: Quel pourrait être le secret du rocher noir? Qu’est-ce que la fillette voit que les pêcheurs ne voient pas? Le rocher t’apparait-il plutôt effrayant ou plutôt inoffensif? Il est important d’entendre les justifications des élèves et de réajuster, au besoin, les prédictions qui n’ont pas de sens avec les éléments de la première de couverture.
  • Engager une discussion sur la peur de l’inconnu
    L’un des thèmes abordés par l’album est certainement la peur de l’inconnu. Lorsque l’être humain ne connaît pas quelque chose, il invente parfois des histoires à son sujet. Après la lecture de l’album, invitez les élèves à s’asseoir en cercle afin de discuter. Votre rôle est de poser les questions et de guider les réponses en vue d’amener une réflexion chez les élèves. À votre avis, pourquoi les pêcheurs ont-ils inventés des histoires à propos du rocher noir? Y a-t-il d’autres choses en mer qui peuvent être dangereux pour les pêcheurs? Et vous, qu’est-ce qui vous fait peur à l’école ou à la maison? Est-ce que parfois, ça sert à quelque chose d’avoir peur? (quand il y a un danger) Lorsqu’une personne a peur ou est inquiet, qu’est-ce qu’on peut faire pour la rassurer?  Conclure l’échange en mettant en parallèle cet album et L’abri, de Céline Claire et Qin Leng (Comme des géants).
  • Dégager les caractéristiques du personnage principal
    Après une première lecture, inviter les élèves à décrire Erine. Expliquer aux élèves que caractériser les personnages permet souvent de mieux comprendre l’histoire. Afin de différencier les caractéristiques physiologiques et psychologiques, nous vous suggérons de bâtir une affiche où l’on voit la fillette dessinée. D’un côté, noter les caractéristiques physiologiques du personnage et de l’autre, celles psychologiques. Lorsqu’un élève trouve un élément à ajouter, il est important de rendre explicite sa pensée en lui demandant: comment le sais-tu?

Téléchargez les pistes d’exploitation: le secret du rocher noir 


Pour vous procurer les oeuvres dont il est fait mention…

By |2019-02-23T23:12:22-04:00février 23rd, 2019|0 commentaire

Laisser un commentaire