Par Benita Kanozayire et Lucie Béchard


Vous êtes nombreuses à nous le demander, que ce soit sur notre page Facebook, sur Instagram ou durant nos formations. Comment s’y prendre pour faire des entretiens de façon efficace? Quelques éléments sont déjà abordés dans l’article intitulé L’entretien de lecture: un outil d’évaluation authentique. Visiblement, nous sommes vendues à ce dispositif; si ce n’est pas encore votre cas, retournez y jeter un œil et lisez ce qui suit.

Aujourd’hui, nous souhaitons outiller le mieux possible les enseignantes du 2e et 3e cycle.

Le « quand » 

L’entretien de lecture nous permet d’évaluer nos élèves, mais c’est aussi un super dispositif d’apprentissage! Dans nos réalités au 2e et 3e cycle, il nous est malheureusement difficile de rencontrer nos élèves régulièrement en entretien de lecture. Pour notre part, nous rencontrons nos élèves une fois par étape, donc 3 fois par année. Lorsque cela est possible, nous ciblons certains élèves afin d’utiliser ce dispositif en modélisation plutôt qu’en évaluation.

Le « comment » 

  • Astuce #1

Établissez un mode de fonctionnement en travail autonome. Il peut s’agir de vos périodes de « plan de travail », de « 5 au quotidien », d’ateliers ou de « lecture à soi ». L’important c’est le climat. Les entretiens sont d’une durée d’environ 30 à 45 minutes ; vous ne souhaitez pas être dérangé.es! Ce sera d’autant plus efficace et agréable si les comportements attendus sont modélisés au préalable. N’hésitez pas à utiliser un tableau d’ancrage élaboré avec les élèves afin qu’ils puissent s’y référer.

  • Astuce #2

Choisissez un album qui n’est pas trop long à lire : environ 20 minutes pour une lecture fluide. Faites également votre choix selon le potentiel de l’oeuvre ; elle doit être suffisamment riche pour permettre à l’élève de comprendre, réagir, interpréter et apprécier. Il est aussi possible de proposer un choix d’albums aux élèves selon leurs compétences en lecture.

  • Astuce #3

 

Bâtissez votre grille (un modèle vierge vous sera fourni plus bas). Armez-vous de papillons autocollants. Prévoyez 2 à 3 questions pour chacune des 4 dimensions de la lecture et une ou deux inférences lexicales pour vous permettre de donner une rétroaction sur les stratégies utilisées.

 

 

  • Astuce #4

Anticipez les réponses des élèves. Cela vous permettra de vous fixer un premier barème et de mieux fonder votre jugement. Testez tout d’abord votre grille avec vos élèves forts. Lors de l’entretien, il vous suffira d’encercler ou de surligner la réponse de l’élève. Si vous le désirez, vous pourrez l’annoter ou ajouter des précisions. Vous ne perdrez donc pas de temps à écrire la réponse complète de l’élève.

  • Astuce #5

Prévoyez vos périodes plusieurs semaines à l’avance. Au besoin, lorsque vous courez après votre temps, essayez de le rentabiliser : faites des entretiens durant les routines d’entrée, durant les périodes de bibliothèque ou d’ordinateur. Il nous est même arrivé d’en faire durant un film. Parfois, il faut ce qu’il faut!

 

  • Astuce #6

Ciblez vos élèves et soyez stratégiques. Attardez-vous aux élèves « point d’interrogation ». Vous savez, ceux qui nous trottent dans l’esprit quand vient le temps de mettre une note au bulletin? Ceux qui sont dans la zone grise du 60 à 75. Ceux-là! Si vous n’avez pas le temps de rencontrer tout le monde, vous aurez au moins une meilleure idée de leur compétence à lire. Par contre, même les élèves forts aiment ce moment privilégié avec leur enseignant.e, assurez-vous de les voir de temps en temps.

 

  • Astuce #7

Faites un jumelage astucieux : une dyade hétérogène. De cette façon, les élèves plus en difficulté ou plus inhibés pourront profiter de l’étayage par un pair. Les réponses aux questions seront plus riches, vous verrez! Et qui dit dyade, dit économie de temps! Évidemment, l’élève le plus fort aura tendance à répondre en premier. Vous pourrez alors lui demander d’attendre afin d’avoir des réponses authentiques de part et d’autre.

 

 

Les outils

  • Pour le 2e cycle

Dans le cadre de notre réseau littéraire sur la guerre, nous avons ciblé deux albums du prolifique Mario Ramos, publié chez Pastel.

Le petit Guili est idéal pour la 3e année. C’est l’histoire d’un roi tyrannique qui souhaite imposer sa loi aux animaux de son royaume. Ses décisions sont cruelles et sanguinaires, elles vont même jusqu’à décréter qu’on arrache les ailes aux oiseaux pour les empêcher de voler. Guili, le petit oiseau, décide de faire fi de ses lois et vole la couronne du roi pour l’apposer à la tête d’autres animaux. Tour à tour, ils décrètent des lois tout aussi despotiques et ridicules aux yeux de l’oisillon. Il finira par jeter la couronne au fond de l’océan, couronne qui aboutira… sur la tête d’un petit poisson. Pour télécharger la planification de l’entretien, cliquez ici : le-petit-guili

 

Si vous désirez continuer sur le thème de la guerre, Le petit soldat qui cherchait la guerre* nous a semblé plus accessible pour les élèves de 4e année. Il fait d’ailleurs partie de la collection Coup de poing des bibliothèques de Montréal. Le soldat Eustache se réveille d’un bombardement, loin de son peloton. Il cherche donc à retrouver la guerre. En cours de route, il croise des habitants qui furent durement touchés par celle-ci et la dénonce amèrement. Téléchargez l’entretien ici : le-petit-soldat

 

Finalement, Les mots d’Eunice, paru aux éditions de l’Isatis, est un récit un peu plus actuel, auquel les élèves sauront s’identifier. C’est l’histoire d’une petite qui immigre au Québec, sa mère a dû toutefois demeurer en Côte d’Ivoire. La fillette est submergée par la tristesse, tellement qu’elle est incapable de parler. Bien qu’elle les connait, qu’elle veuille les atteindre, les mots lui font défaut. La peine et le choc de la séparation la laisse muette. Jusqu’au jour où sa mère revient, elle retrouve enfin la parole, le sourire et la lumière dans sa vie. L’album est magnifiquement écrit par Gabriella Gendreau. Le vocabulaire est riche, poétique, mais demeure accessible. Il est soutenu par les magnifiques illustrations de Nahid Kazemi. Pour télécharger l’entretien, conçu avec l’aide de notre collègue Ann-Michelle Talbot, c’est par ici: : mots eunice entretien

 

 

  • Pour le 3e cycle

L’étoile de Sarajevo de Jacques Pasquet est un album sublime, quoique dur par moments. Il demeure un coup de cœur si vous exploitez le thème de la guerre. C’est l’histoire de la petite Amina qui se retrouve seule, quitte sa maison et cherche à se protéger des monstres (des soldats) durant le conflit en Bosnie-Herzégovine. Grâce à ses repères, à ses souvenirs et aux soins bienveillants du gardien du parc de son quartier, elle trouve du réconfort momentanément, malgré le contexte troublant dans lequel ils se trouvent. Malgré le récit tragique, l’album fut très apprécié de nos cobayes de 5e, et ce, malgré la place laissée à l’interprétation, notamment en ce qui a trait à la chute de l’histoire. Il ne reste que quelques exemplaires de l’album publié chez Dominique et compagnie, mais vous pourrez probablement le trouver à votre bibliothèque municipale. Voici la planification : letoile-de-sarajevo

 

En bâtissant notre réseau sur la guerre, nous avons vite réalisé que plusieurs oeuvres de notre cher Thierry Dedieu étaient incontournables. Va-t-en guerre, paru chez Seuil jeunesse, met en scène un roi qui cherche désespérément à faire la guerre. Cependant, personne n’embarque dans ses tentatives d’hostilités, malgré tous les efforts qu’il y met. Il finit donc par déclarer la guerre à … lui-même. Il met en opposition sa propre armée. Il finit par périr dans son propre piège. Le texte, le rythme, le ton, les illustrations fortes mais sobres: l’oeuvre est toute indiquée pour les élèves du 3e cycle, spécialement les élèves de 6e année. La planification de l’entretien est téléchargeable ici : va-ten-guerre

 

Toujours chez les grands, nous avons testé une oeuvre qui traite non pas de la guerre, mais plutôt du deuil. Le coeur et la bouteille d’Oliver Jeffers, publié aux éditions Kaleidoscope est un vrai bijou. C’est l’histoire d’une petite fille imaginative et pleine de vie qui découvre un tas de choses grâce à son grand-père. Un jour, celui-ci disparait. Elle décide donc de mettre son cœur dans une bouteille de verre afin de le protéger. Elle poursuit sa vie, mais demeure remplie de morosité et de tristesse, jusqu’à ce qu’elle rencontre une petite fille semblable à elle durant sa jeunesse. Elle fera alors en sorte de sortir son cœur de sa bouteille pour retrouver sa joie de vivre et sa soif de connaitre. La beauté de cette oeuvre réside dans sa simplicité et l’immense potentiel à inférer. C’est pourquoi nous avons fait l’entretien auprès de lecteurs avancés de 5e et de 6e année. Avec de la chance, vous trouverez ce bijou à votre bibliothèque, puisque ce dernier est, malheureusement, épuisé. Notre entretien est à télécharger via le lien suivant: le coeur et la bouteille entretien

  • Pour tous

Si vous souhaitez concevoir vos propres grilles, nous vous offrons notre canevas vierge. Il vous suffit d’ajouter vos questions et vos anticipations de réponses dans les cases à l’aide de l’onglet « remplir et signer » du logiciel Adobe Reader. En espérant qu’elle vous soit utile! Pour télécharger le document, cliquez sur l’image ci-dessous.

L’entrevue de lecture 

Sur Instagram, vous pouvez consulter une vidéo où Catherine différencie l’entretien de lecture de l’entrevue. En effet, l’entrevue de lecture est beaucoup plus courte que l’entretien et c’est un moment privilégié afin de discuter avec chacun des élèves. Elle nous permet d’en apprendre davantage sur les habitudes de nos lecteurs et sur leurs gouts. Il nous est alors plus facile de les conseiller et de leur apprendre à se connaitre en tant que lecteurs. C’est de cette façon qu’ils seront outillés pour devenir des lecteurs pour la vie!

Dans nos classes du 3e cycle, l’entrevue dure environ 5 minutes. Il nous permet de discuter avec l’élève de ses lectures du moments et de l’amener à connaitre les critères qui l’amènent à choisir un livre.

Nous avons adapté la fiche de suivi de lecture de Catherine afin de consigner des traces de ces discussions, ainsi que la phase de lecteur de l’élève (selon le continuum en lecture), les stratégies de dépannage qu’il utilise en cours de lecture, ses défis et un aspect à travailler. Cette fiche peut ensuite accompagner la grille d’entretien de lecture.

Pour télécharger la fiche, cliquez sur l’exemple ci-dessous.

 

D’autres grilles sont disponibles sur le blogue ; suffit de faire une recherche et de faire votre choix!

Et vous, quelles sont vos astuces pour un entretien de lecture réussi?


Pour vous procurer les albums dont il est fait mention dans l’article:

*Le petit soldat qui cherchait la guerre n’est pas disponible sur le site des libraires.ca