Par Rachel Cournoyer


Le mois d’octobre est la période de l’année où l’on ne peut passer sous silence les chefs d’œuvres littéraires et graphiques du célèbre Chris Van Allsburg. J’ai toujours très hâte de les faire découvrir à mes élèves.

Ses albums aux couleurs sombres et vieillies et aux personnages plutôt mystérieux nous transportent bien vite dans une ambiance inquiétante où l’on ne distingue plus le réel de l’irréel. Une chose est sûre, Chris Van Allsburg a le don de mettre ses lecteurs en haleine!

« Mon objectif est d’obliger le lecteur à réfléchir, et même à travailler, comme devant un puzzle ou une énigme. Mes histoires ne sont pas de celles où tout est dit et où, à la fin, tout s’éclaircit gentiment. »            -Chris Van Allsburg

Un peu plus sur cet auteur…

Né en 1949, au Michigan, Chris Van Allsburg est à la fois auteur et illustrateur. Après ses études d’architecture et de design, il s’est spécialisé en sculpture. Il s’en inspire pour créer ses illustrations.  Certains le connaissent peut-être pour ses œuvres Jumanji, Zathura et Boréal-Express qui ont été adaptées au cinéma. Il a écrit et illustré près d’une vingtaine d’albums. Fait cocasse : Nous pouvons retrouver, dans la plupart de ses albums, une illustration de son chien Fritz. (Source : École des loisirs)

Son univers

Si vous avez envie de plonger dans le récit fantastique, je vous suggère fortement la lecture de ces quatre albums, qui sont pour moi des coups de cœur! Ils vous serviront à la fois de déclencheurs d’écriture, mais aussi de textes mentors pour l’analyse du récit fantastique et de l’enchaînement en cinq temps.  De plus, les illustrations uniques en leur genre  seront des modèles pour travailler le volet apprécier en art.

Tout au long du réseau, je vous suggère de faire observer à vos élèves les ressemblances et les différences entres les œuvres. Ils devineront rapidement les caractéristiques entourant la voix de l’auteur, son style en tant qu’illustrateur et tout ce qui a trait au récit fantastique. Vous pourriez consigner leurs réponses dans un tableau comparatif, comme celui-ci.

Le-grand-tableau-du-fantastiqueVanAllsburg

Voici également quelques remarques qui peuvent vous guider dans votre analyse des œuvres avec vos élèves.

Analyse des œuvres de Chris Van Allsburg

Le jardin d’Abdul Gazasi

Intéressant à savoir : Il s’agit du premier album écrit par l’auteur, en 1979!  Il a été réédité récemment aux Éditions d’Eux, à notre plus grand bonheur!  Ses illustrations hyperréalistes en noir et blanc sont tout simplement majestueuses, et l’histoire quant à elle mène le lecteur à se poser des questions tout au long de la lecture. Que dire de la fin, qui nous laisse tous ébahis, et porte à interprétation.

Alain, un jeune garçon, doit aller promener Fritz, le chien de mademoiselle Hester. Lors de sa promenade, le chien se défile et entre dans un immense jardin ou il est écrit en gros : LES CHIENS SONT ABSOLUMENT ET FORMELLEMENT INTERDITS.  Quand Alain veut le récupérer, il le retrouve chez le propriétaire du jardin, Abdul Gazasi. Ce dernier lui dit qu’il a transformé son chien en canard, car il les déteste. Malgré les supplications d’Alain, le magicien le laisse bredouille. Sur le chemin du retour, le canard s’envole avec la casquette d’Alain.  Le jeune garçon revient chez lui, nerveux à l’idée d’avoir perdu le chien de Mlle Hester, alors que celle-ci lui ouvre la porte et on aperçoit…Fritz, le chien, qui l’attend sagement. Cette fin ouverte laisse évidemment le lecteur dans le doute : Est-ce bien le chien? Est-ce qu’Abdul Gazasi lui a joué un tour? S’est-il vraiment transformé en canard, puis a repris son apparence?

En se mettant dans la peau de journalistes qui veulent élucider un mystère, les élèves s’interrogent sur cette étrange finale…En équipe de deux, ils élaborent leur interprétation en se basant sur des indices qu’auraient laissé l’auteur, puis on échange en grand groupe.

Les illustrations de cet album sont vraiment époustouflantes. Vous pourriez faire ressortir avec vos élèves ce qui les rendent si uniques, et quels détails permettent l’incursion dans l’univers fantastique comparativement à l’univers plus réel.

©Chris Van Allsburg, «Le jardin d’Abdul Gasazi», D’eux.*

Une figue de rêve

Bibot, un dentiste peu aimable, vit avec son chien Marcel, qu’il déteste. Un jour, une de ses patientes lui remet deux figues qui sont dites ‘’magiques’’, en guise de paiement. Ne croyant pas à leur pouvoir, Mr.Bibot mange la première figue puis s’endort. Le lendemain, il se rend bien vite compte du pouvoir magique des figues, qui exaucent les rêves faits pendant la nuit précédente. Il se pratique alors à rêver à devenir l’homme le plus riche, afin que celui-ci devienne réalité. Surprise! Au moment de manger la figue, il est devancé par son chien Marcel. Cette chute fait bien rigoler les élèves, et démontre qu’il ne fallait pas seulement se concentrer sur le personnage principal.  Ce livre est parfait pour travailler la prédiction et l’appréciation avec les élèves!

Lors de la lecture, je m’arrête à la page 29, je demande aux élèves de bien observer l’illustration. Ils doivent ensuite terminer l’histoire à l’écrit, en écrivant à la 3e personne comme le fait l’auteur.  Bien sûr, je leur rappelle que la particularité de Chris Van Allsburg est de nous surprendre à la fin de ses histoires. Vous serez bien étonnés des finales surprenantes que les élèves écrivent.

Voici également une lecture interactive bâtie par des enseignantes de la commission scolaire de Montréal: http://secureservercdn.net/184.168.47.225/a4a.6c8.myftpupload.com/wp-content/uploads/2014/07/lecture-interactive-c2abune-figue-de-rc3aavec2bb-de-chris-van-allsburg.pdf

Probouditi!

Le jour de son anniversaire, Calvin assiste au spectacle du magicien Lomax le magnifique. Impatient d’essayer lui-même ses techniques d’hypnose, il les applique à sa jeune soeur Trudy en lui faisant croire qu’elle est un chien. Toute la journée, la petite Trudy aboie et marche à quatre pattes, menant la vie dure à son frère qui a oublié le mot à prononcer pour faire cesser l’état d’hypnose. Paniqué par le retour de sa mère, Calvin réveille sa soeur en lui lançant un seau d’eau à la figure. La technique fonctionne, mais le garçon est sévèrement puni. Se réjouissant d’avoir au moins réussi son tour de magie, il est détrompé par sa sœur qui lui avoue avoir joué la comédie toute la journée.                                               Source: Livres ouverts

Comme cet album est structuré de la même façon que Une figue de rêve, je vous suggère de remplir un tableau comparatif qui font ressortir les éléments du récit en cinq temps de chaque histoire. Cela permettra aux élèves de mieux s’approprier la structure d’un récit fantastique.

Cet album n’est plus disponible en libraire, mais il existe en tapuscrit et en diaporama en version gratuite. Voici le lien pour y accéder:  http://validees.eklablog.com/tapuscrit-probouditi-a119834780

Le balai magique

Minna Shaw, une veuve, vivait seule dans sa maison de ferme. Un jour, elle recueille avec bonté une sorcière tombée de son balai dans son champ. Une fois rétablie de ses blessures, la sorcière repart, mais le balai reste avec Minna. Peu à peu, celui-ci apprend à aider la veuve : il balaie, coupe le bois, nourrit les bêtes et joue même du piano à un doigt. Il a vite appris à exécuter les tâches et il tient compagnie à Minna. Les voisins, méfiants et mécontents de la tournure des évènements, décident de réserver un mauvais sort au balai en le brûlant. Mais son fantôme revient les hanter leur rappelant leur intransigeance. Ils finissent par déménager, et Minna reste dans sa maison. Mais était-ce réellement le fantôme du balai ou une ruse de Minna pour s’accorder enfin une vie sereine en bonne compagnie?                   Source: Livres ouverts

J’utilise cet album pour mener un entretien en duo avec mes élèves. Il est toutefois assez long à lire, ce qui fait en sorte que les entretiens se font sur une durée d’environ 3 semaines. Je choisis moi-même les partenaires de lecture, m’assurant que ceux-ci sont à peu près au même niveau, ce qui facilite la discussion et les échanges.

Voici un entretien de lecture clé en main que vous pourrez utiliser pour faire un portrait de l’élève.

entretien de lecture balai magique

Si vous voulez en savoir davantage sur les oeuvres et les possibilités d’exploitation de celles-ci en classe, la revue le Pollen a écrit un article complet sur Chris Van Allsburg.

Voici le lien pour y accéder: http://diffusion-didactique.scedu.umontreal.ca/blogue/categorie-produit/articles/reseau-litteraire-3e-cycle/

Écrire en s’inspirant de ses oeuvres…

Suite à la lecture des albums, voici quelques suggestions pour faire écrire vos élèves!

Écriture collective: Après avoir lu tous les albums ci-haut, je propose aux élèves d’écrire notre propre histoire fantastique. Pour que chaque élève s’engage  et use de sa créativité, je commence l’écriture collective par une tempête d’idées en équipe de deux. Les élèves trouvent une situation initiale en choisissant un personnage principal ainsi qu’ un objet ou un personnage fantastique qui pourrait venir bouleverser le cours normal des choses. Ensuite, on passe au vote et on choisit notre début préféré.  Pour écrire la suite de l’histoire, les élèves formulent à voix haute leurs idées pendant que l’enseignante rédige l’histoire au tableau. Une année, nous avons même joué notre histoire en utilisant le théâtre d’ombres à l’Halloween! Un réel plaisir!

Inventer un nouveau personnage: Les albums de Chris Van allsburg se prêtent bien pour l’étude de la caractérisation des personnages. Vous pourriez dresser le portrait des personnages principaux, tout comme les personnages secondaires, qui nous surprennent souvent par leur ruse. Ils pourraient alors inventer un tout nouveau personnage qui pourrait figurer dans un nouvel album de Chris Van Allsburg. Pourquoi ne pas jumeler cela avec un projet d’art à la manière de l’illustrateur?

Écrire à partir d’images: Les mystères d’Harris Burddick présente un série de 14 illustrations avec un titre et un sous-titre. Les élèves pourraient partir de cette phrase pour créer un personnage et lui faire vivre une aventure fantastique.

Inventer une scène de l’histoire: L’album Jumanji présente diverses péripéties auxquelles les enfants font face lorsqu’ils jouent au jeu. Les élèves pourraient inventer une nouvelle péripétie à faire vivre aux deux personnages principaux.  Ils choisissent un phénomène surnaturel et décrivent la scène à la manière de l’auteur. Vous pourrez ensuite jouer à votre propre jeu Jumanji en classe! Cette idée provient de partages sur  Le grande monde du 3e cycle (source: Facebook), si jamais vous voulez y jeter un coup d’oeil!

Je suis certaine que vous tomberez rapidement sous le charme des oeuvres de Chris Van Allsburg…

Et vous, quels sont vos auteurs coup de coeur du mois d’octobre?


Pour vous procurer les albums dont il est fait mention dans l’article…