Progression des apprentissages : Comment explorer les éléments du paratexte

Par Julie Robert


Lorsque je me prépare à lire un album à mes élèves, peu importe le dispositif que je compte utiliser pour l’exploiter, j’observe toujours attentivement les éléments du paratexte pour garder en tête ceux que j’amènerai mes élèves à observer. Les éléments du paratexte c’est quoi?  Il s’agit entre autres de la 1re et de la 4e de couverture, mais également des pages de garde, de la dédicace, etc. Assurez-vous de toujours faire un détective de vous-mêmes, afin d’amener également vos élèves, petits ou grands, à observer ces pages, ces petits détails qui les aideront à bien préparer leur lecture. Pstt!! D’ailleurs, notre progression nous suggère de bien préparer notre lecture, ne l’oublions pas!


©Progression des apprentissages, page 72


Les éléments du paratexte en 5 étapes

Vous lisez des albums à vos élèves en classe? Vous avez tendance à passer rapidement les pages de couverture pour débuter la lecture de l’histoire? Voici comment analyser et observer avec vos élèves les éléments du paratexte en 5 étapes :

Étape 1: Nommer l’auteur(trice) et l’illustrateur(trice)

Il est essentiel de toujours nommer l’auteur et l’illustrateur avant d’entamer votre lecture! Pourquoi? En lisant des œuvres de qualité quotidiennement et en nommant les artistes qui font que ces œuvres existent, vous développerez chez vos élèves une culture littéraire! Ils vous surprendront par la suite lorsqu’ils feront des liens entre leurs différentes lectures.

Comme Alain Serres l’a si bien dit : «Les oiseaux ont des ailes, les enfants ont des livres.» Laissez vos élèves déployer leurs ailes et entrer dans cet univers magique qu’est celui de la littérature jeunesse. Pour ce faire, amenez-les à développer leur culture littéraire!

 

Étape 2: Observer la première de couverture

  1. Non, le vrai nom n’est pas page titre. Il s’agit de la première de couverture! Pourquoi l’observer avant d’entamer votre lecture? Parce qu’elle vous permettra de faire un lien dès le départ entre l’illustration et le titre et qu’elle amènera vos élèves à faire des prédictions quant à l’histoire que vous leur lirez. Elle est d’une grande richesse et elle vaut qu’on s’y arrête!
  2. Petit truc : Après l’analyse de la première de couverture, construisez en grand groupe votre intention de lecture. Très IMPORTANT d’y revenir à la fin de votre lecture!

 

Étape 3: Observer la quatrième de couverture

  1. Parfois, l’illustration se poursuit de la première à la quatrième de couverture. Il est alors intéressant de les observer en parallèle avec vos élèves. Vous trouverez également le résumé sur la quatrième de couverture.
  2. Dépendamment de votre intention de lecture, vous pouvez décider de la lire ou non à vos élèves.

 

Étape 4: Observer les pages de garde

  1. Les pages de garde sont les pages que l’on retrouve entre la première de couverture et la page de dépôt légal. Parfois, les pages de garde nous dévoileront des indices.
  2. Psst! : Les pages de garde de Mario Ramos, plus particulièrement de l’album «Le code de la route», sont d’une grande richesse et intéressantes à observer si vous désirez comprendre l’intérêt de présenter ces éléments du paratexte à vos élèves.
  3. À savoir : Dans les albums souples et les tout carton, nous ne retrouvons généralement pas de pages de garde.

 

Étape 5: Tous les autres éléments qui en valent la peine

  1. Finalement, plusieurs autres éléments du paratexte* peuvent valoir la peine qu’on s’y attarde avec nos élèves…je pense notamment aux dédicaces, aux citations, à l’ISBN avec lequel Ponti s’amuse toujours sur la quatrième de couverture, ou encore aux avertissements comme dans la magnifique album de Gilles Tibo «Le vrai de vrai journal de ma vie».

 

 

Cinq étapes, c’est bien trop peu pour parler du paratexte! Une chose est certaine, ces éléments valent la peine qu’on s’y attarde et il est important qu’on les nomme de la bonne façon! Parlez de la première de couverture avec vos élèves ou encore des pages de garde….vous verrez toutes les répercussions que cela aura dans votre classe.

* Vous désirez en connaître davantage? Les microprogrammes offerts à l’Université de Montréal sont sans aucun doute le plus beau cadeau que vous pouvez vous offrir comme passionné(e) de littérature jeunesse!

Référence : Marie Dupin de St-André, microprogramme «Littérature jeunesse et différenciation pédagogique» année 2013-2014, Université de Montréal

By |2019-11-03T11:09:52-05:00novembre 3rd, 2019|0 commentaire

Laisser un commentaire