Une collaboration spéciale de Julien Leclerc, enseignant au 3e cycle à l’école Marcel-Vaillancourt (CSDL)


Cet article fait suite à ma dernière publication dans laquelle je vous parlais de « Lis avec moi – Le défi » : l’article ICI si vous l’avez manqué!

Je vous propose une séquence d’enseignement qui se déroule en sept périodes ; libre à vous de l’adapter selon ce que vous souhaitez travailler avec vos élèves. Pour se faire, il est important d’avoir une bonne quantité d’albums jeunesse à votre disposition. N’hésitez pas à faire un prêt massif à votre bibliothèque-école, à votre bibliothèque municipale ou encore à utiliser vos propres albums de classe. Lors de chacune des périodes, outre la première, vous pouvez faire une mini-leçon d’un des éléments prosodiques. Votre point d’enseignement est crucial. Ensuite, lors de l’engagement, les élèves peuvent s’exercer à l’aide d’un album à mettre en pratique la nouveauté apprise. Habituellement, je les invite à répéter un extrait de 30 secondes à une minute.  Après une dizaine de minutes, c’est le moment du tournoi pyramidal. Chaque élève se voit affronter un rival littéraire ; c’est l’heure des duels. À tour de rôle, ils liront leur extrait. Une fois les lectures faites, ils feront dos à l’auditoire et les élèves voteront à main levée pour le lecteur ayant brillé. À la fin de la période, vous aurez deux finalistes qui deviendront les experts de la mini-leçon.

  • 1re période

Faites un survol de ce qu’est une lecture à voix haute. Je vous invite à faire un tableau d’ancrage qui servira de référent à vos élèves tout au long de leur préparation. C’est le moment idéal de leur parler de la prosodie et des autres astuces pouvant favoriser une bonne lecture à voix haute : le volume, le rythme, le débit, l’intonation, regarder l’auditoire, les voix de personnages.

  • 2e période

Les tournois peuvent débuter ! Je débute toujours par la mini-leçon la plus rigolote, soit «les voix de personnages». C’est un plaisir assuré ! Compléter avec eux un petit tableau d’ancrage pour définir cette notion. Après avoir abordé le point d’enseignement, les élèves se lancent dans l’engagement. Ils pratiqueront les voix des personnages se trouvant dans leurs albums. Gardez un bon 30 minutes pour faire le partage, soit le tournoi. Plaisir assuré!

*Les albums ayant des animaux comme personnages sont mes préférés ! Leurs interprétations me renversent chaque fois! On découvre de grands talents de comédiens. Il est intéressant d’associer un type de voix avec un animal ou un archétype. Par exemple un loup aurait une voix grave et mielleuse, alors qu’un lapin pourrait avoir une voix plutôt nasillarde. Une princesse pourrait dans son cas avoir une voix chantée.

  • 3e période

Lancez-vous dans la deuxième astuce, soit «regarder l’auditoire». Cet aspect est souvent difficile pour eux, car la gêne peut facilement prendre le dessus. Soutenir un regard avec l’auditoire est un réel apprentissage. Je vous propose donc mon tableau d’ancrage qui inclut quelques pistes pour développer votre enseignement.

  • 4e-5e-6e-7e périodes

Libre à vous maintenant de présenter différentes mini-leçons visant à développer leur compétence à l’oral en ce qui a trait au volume, au débit, à l’intonation et au rythme !

Je vous suggère d’utiliser des albums ou des romans mariant bien dialogues et narration. Comme les extraits sont courts, le lecteur doit montrer ses forces et capter l’attention de son auditoire. Prenez par exemple Le mouton farceur et Le dindon de  la farce de Mark et Rowan Sommerset ou encore la collection Éléphant et Rosie en vedette de Mo Willems ; ce type d’album se prête parfaitement pour pratiquer la lecture à voix haute.


Cette activité vous intéresse, mais vous enseignez au 1er ou au 3e cycle ?

  • Le 1er cycle:

C’est la période idéale pour leur faire découvrir des auteurs! À cet âge, ils découvriront le plaisir de la lecture, de reconnaître des mots, de s’exprimer à voix haute malgré une fluidité qui n’est pas encore à point. Développez leur culture littéraire et lisez leur à voix haute…souvent! Ils auront envie d’être comme vous et ils auront hâte d’être en 3e année pour participer au Défi! Invitez les élèves du 2e cycle de votre école à se pratiquer dans votre classe avant leur grande finale.

  • Le 3e cycle:



Comme j’enseigne au 3e cycle et que je souhaitais faire tout de même participer mes élèves, je trouvais l’idée intéressante de les faire participer à ce Grand Jeu de Lecture, mais à titre de «mentor», de «coach» ! J’ai pris l’initiative de jumeler ma classe de 5e année avec une classe du 2e cycle afin de créer du mentorat en lecture dans mon école. Appariez vos classes de 5-6e année avec vos classes de 3-4e année afin de créer une communauté d’entraide de lecteurs dans votre école. Des liens extraordinaires vont se développer, et un sentiment de fierté viendra se créer dans le cœur de nos grands. Avant de commencer les séances de «coaching», invitez les grands à aller enseigner les mini-leçons dans les classes du 2e cycle sous forme d’une présentation orale.

 

Voici quelques consignes simples qui pourraient faire l’objet d’une présentation orale pour vos élèves du 3e cycle :

  1. Formez des équipes de 3-4 élèves.
  2. Vous devez choisir une mini-leçon et être capable d’animer une présentation de 7 à 10 minutes sur ce sujet. Vous ne devez pas connaître «un texte par coeur», mais bien maitriser votre sujet. Chaque élève doit parler de façon équitable dans l’équipe. Personne ne doit prendre trop de place. Il peut y avoir un capitaine d’équipe qui donne la parole à ses coéquipiers.
  3. Vous devez construire ou bâtir des exercices en lien avec l’élément de la prosodie que vous aurez choisi.
  4. Vous aurez à votre disposition des «post-its», du papier «flipchart», des marqueurs, des feuilles blanches, la possibilité de photocopier «1 document» par équipe.
  5. SOYEZ ORIGINAUX!

Pour plus d’informations, consultez le site web de Lis avec moi – Le défi ! Vous pouvez suivre le calendrier et vous informer auprès de vos conseillers pédagogiques de votre commission scolaire afin d’obtenir plus d’informations sur ce qui se fait dans votre région.