Par Amélie Ponton

Pour ceux et celles qui peuvent consacrer un peu de temps à leur planification (probablement de l’année prochaine, on s’entend), voici la suite de l’article Un réseau littéraire autour du genre policier.  Dans cette précédente publication, je vous présentais mon réseau sur ce genre littéraire.  Les informations fournies peuvent aussi vous inspirer pour tout autre type de réseau.

Pour le lire ou le relire :

http://enseignerlitteraturejeunesse.com/2020/01/29/un-reseau-litteraire-autour-du-genre-policier-1ere-partie/

Pour en apprendre plus sur les réseaux littéraires :

http://enseignerlitteraturejeunesse.com/2020/01/04/prendre-des-resolutions-pedagogiques/

Le cercle de lecture

Voici un dispositif intéressant à enseigner lors d’un réseau littéraire.  Il vient bonifier vos lectures interactives ou guidées.  Il y a de nombreuses manières de l’intégrer à son enseignement de la lecture.  Certains proposent des rôles aux élèves pour guider les discussions, d’autres comme moi ne préfèrent pas.  Le nombre d’élèves par groupe et les modalités de rassemblement peuvent varier.  Par contre, voici certains principes à ne pas oublier lorsqu’on veut se lancer dans cette merveilleuse aventure :

LE CERCLE DE LECTURE EST  :

  • Un moment de discussion entre les élèves (le plus spontané possible) où ceux-ci coconstruisent le sens de l’histoire et leur compréhension.
  • Un dispositif favorisant les échanges entre les élèves où l’enseignante vient les soutenir au besoin. Ils développent ainsi des compétences de communication orale au passage.
  • Une occasion de mettre en pratique différentes stratégies et connaissances acquises avec le support de ses pairs et de son enseignante (prédire, faire un rappel, réagir, interpréter, apprécier).

LE CERCLE DE LECTURE N’EST PAS :

  • Un moment où les élèves répondent ensemble point par point à un questionnaire obligatoire.  Même s’ils le font verbalement et en équipe!
  • Un concours ou une compétition à savoir qui a le mieux compris ou qui a raison. Au contraire, on devrait plutôt y voir de l’entraide et de l’ouverture aux opinions des autres.
  • Une réunion avec un ordre du jour fixe et rigide et des rôles précis et imposés pour chacun des membres.

Voici bien humblement mon fonctionnement qui est le fruit de plusieurs années d’essais, de réflexions entre collègues et de suivis avec notre conseillère pédagogique en français.  Et malgré tout cela, il change encore chaque année!  Donc il n’y a pas de recettes secrètes, questionnez-vous, inspirez-vous et suivez votre instinct.

DÉROULEMENT

  • Proposez différents choix de romans policiers à vos élèves

Après avoir présenté les livres disponibles, les élèves me remettent leur TOP 3 ainsi que leur choix X (celui qu’ils ne veulent vraiment pas).  Selon mes connaissances de leur profil de lecteur (niveau de lecture, intérêt, vitesse de lecture) et leurs préférences, je leur attribue un roman approprié.  Les équipes que je forme sont habituellement de 3-4 élèves et chacun reçoit un exemplaire de son livre.

*Les élèves ne reçoivent donc pas un titre imposé.  Ils ont eu un rôle dans leur choix de livre ce qui est indispensable pour développer des lecteurs motivés et engagés.  De plus, ils seront donc jumelés avec d’autres ayant les mêmes intérêts et relativement le même profil de lecteur.

  • Offrez de nombreux moments de lecture personnelle et de préparation en classe

Je fixe au moins une heure par jour consacrée au cercle de lecture.  Pendant ce temps, les élèves lisent leur roman, prennent des notes à l’aide de papillons autocollants et écrivent dans leur cahier cercle de lecture.

*Que font ceux qui terminent avant en attendant les autres?  Ils écrivent leur prédiction, leur appréciation, leurs questionnements, ils peuvent faire d’autres lectures ou écrire en lien avec le thème.  Je vous confirme, ils ne s’ennuient pas.

  • Discussion en cercle de lecture

Je fixe habituellement trois temps d’arrêt (pour des romans) à des moments soigneusement choisis pour favoriser la discussion et les prédictions.  Et un peu la frustration 😉.  Pour des romans plus courts ou des albums, vous pouvez cibler seulement un temps d’arrêt ou même aucun.  De plus, ils peuvent se faire signe en cours de lecture s’ils sont bloqués ou s’ils veulent absolument partager une réaction!  Ces échanges seront les meilleurs puisqu’ils seront spontanés.

Lorsque tous les membres d’une même équipe sont rendus au temps d’arrêt, ils se rejoignent enfin pour échanger sur leur lecture.  Voici la structure qui est proposée aux élèves (je dis bien proposée car tout dépendamment de leur expérience, ils voudront peut-être commencer par prédire la suite ou tout simplement réagir à un événement).

  • Incompréhensions?

Ici, les élèves nomment si quelque chose ne fait pas de sens pour eux dans l’histoire, s’il y a une partie qu’ils ne comprennent pas; pour ensuite pouvoir en discuter et construire le sens.

  • Le rappel

Que se passe-t-il jusqu’à maintenant?  Discussion autour des événements, des personnages, de leurs motivations, des éléments de l’enquête…

  • Prédictions, réactions, appréciation

Les participants confrontent maintenant leur prédiction, leur hypothèse sur la suite en s’appuyant sur des éléments pertinents du texte.  Le but ultime n’étant pas qu’ils soient tous en accord mais que chacun des partages soit plausible et qu’ils se questionnent entre eux.

Durant les discussions en cercle de lecture, les élèves peuvent consulter leur roman ainsi que leurs notes pour soutenir et enrichir leurs commentaires.  Par contre, je mise vraiment sur un moment de communication.  Ils ne sont pas en train de lire ce qu’ils ont écrit lors de leur préparation.

Cette structure est reprise selon le nombre de temps d’arrêt choisis.

OUTILS POUR LES ÉLÈVES

Voici plusieurs outils de consignation pouvant leur servir à prendre des notes lors de la lecture.  Ils ont été préalablement modélisés à de nombreuses reprises en classe et ne sont pas une finalité en soi. Il faut garder en tête qu’on veut principalement les amener à parler de leurs lectures dans un contexte authentique.   Ils servent donc à soutenir l’élève dans sa compréhension et dans ses futurs échanges.

*La ligne du temps

Un outil visuel démontrant principalement la séquence des événements importants, des liens de causes à effets, les lieux et le traitement du temps.

*La carte de personnage

Pour y consigner les caractéristiques importantes des personnages principaux ainsi que des extraits ou des exemples les démontrant.

*Les papillons autocollants

Ils les collent à des endroits significatifs pour eux.  Cela peut être en lien avec les événements, les personnages, les éléments de l’enquête ou tout simplement un extrait sur lequel le lecteur veut revenir avec ses coéquipiers.  Parce qu’il ne comprend pas, parce qu’il n’est pas d’accord, parce qu’il est surpris, déçu…

*La carte d’organisation des éléments de l’enquête

Pour suivre l’évolution de l’enquête.  Qui sont les suspects, les témoins, les victimes?  Quels sont les indices qui permettent de le prouver?  Quels éléments relatifs à une enquête sont présents dans l’histoire?

*Le tableau de comparaison

                (voir le 1er article)

OUTIL POUR L’ENSEIGNANTE

Comme je l’écrivais précédemment, j’ai souvent changé ma façon de faire.  C’est à force d’expérimenter que vous trouverez ce qui vous convient le mieux.  Dernièrement, je suis à l’aise lorsqu’il y a deux équipes en discussion pendant que les autres sont en préparation ( ou en activité autour du réseau).  Je butine ainsi entre les deux équipes pour écouter, prendre des notes et relancer la conversation avec une question pertinente lorsque c’est nécessaire.  Voici un tableau que j’utilise pour consigner mes observations.

Voilà!  En espérant que cet article vous donne envie d’essayer ce dispositif apprécié des élèves et des enseignants.  L’essayer c’est l’adopter!  Comme premiers pas, n’hésitez pas à vous lancer avec des albums courts mais offrant une certaine résistance.  La richesse des interventions des enfants vous étonnera!

Et vous, quel genre de cercle de lecture faites-vous?  Autour d’un thème?  D’un album résistant?  D’un auteur ou d’une autrice?  Faites-nous part de vos trouvailles.

 

Voici des idées de romans policiers pour votre prochain cercle de lecture.  Cliquez sur les images pour vous les procurer :

Puisqu’il vous faudra plus d’un exemplaire pour chacun des titres, je vous suggère de faire des recherches auprès de votre bibliothèque scolaire ou municipale ainsi que d’aller fouiner dans les librairies d’occasion.  On y fait de belles trouvailles à petits prix!