par Anne-Sophie Charland


Vous connaissez ce sentiment d’euphorie lorsque la chance vous sourit! Parfois, dans la vie on prend des risques et ça s’avère payant. C’est exactement ce qui m’est arrivé avec ma dernière commande en ligne. Vous voulez découvrir mon achat extraordinaire et parfait pour les enseignants du premier cycle et les orthopédagogues? Allez lire la suite de cet article!

Vous le savez, acheter un livre en ligne sans l’avoir préalablement feuilleté peut être risqué. Je préfère habituellement me rendre sen librairie. Passer une heure à papillonner entre les rayons et les îlots de livres et ressortir avec un sac plein d’albums inspirants: voilà un petit plaisir de la vie. 

Revenons à ma commande en ligne pas piquée des vers. Bon! Vous me direz que je ne prenais pas un gros risque à commander une bande-dessinée écrite par mon auteur jeunesse favori: du Michaël Escoffier, c’est une valeur sûre! Toutefois, je ne m’attendais pas à ce qui suit.

Crédit photo: site web de l’éditeur

Tranche de vie…
À la réception de ma commande, je suis tout énervée. Je m’assois à la table de cuisine. J’ouvre la BD Les Toupouris et j’entame ma lecture. J’en suis aux pages de garde et me voilà déjà pliée en deux. Ma grande de 15 ans s’approche. « Qu’est-ce que tu lis? » Je lui réponds que c’est un nouveau Michaël Escoffier. Elle se tire une chaise à côté de moi et se met à lire par-dessus mon bras. « C’est donc bien drôle! », qu’elle me dit. « Je veux le lire moi aussi quand tu auras terminé. » Peu après avoir achevé toutes les deux la lecture, ma fille de 13 ans revient de sa journée de gardiennage. Ma plus vieille l’accueille en lui remettant le livre dans les mains en guise de bonjour. Elle lui dit « Tu dois absolument lire ça. » Ce geste se répéta pour tous les membres de la famille qui franchirent la porte par la suite. En l’espace d’une heure, un enfant de 8 ans, deux ados et trois adultes sont tombés sous le charme de la toute première bande-dessinée écrite par Michaël Escoffier. Nous attendons tous avec impatience l’arrivée du deuxième tome qui sortira juste à temps pour les emplettes de Noël. 

Quelques pistes pour jouer avec Les Toupouris dans la classe:

  • À lire pour rigoler avec nos élèves. 
  • À découvrir dans un réseau sur l’auteur Michaël Escoffier.

http://enseignerlitteraturejeunesse.com/2016/10/03/michael-escoffier-un-reseau-pour-le-premier-cycle/

  • Pour présenter un autre style littéraire: La bande dessinée.

http://enseignerlitteraturejeunesse.com/2015/10/02/les-bandes-dessinees-au-premier-cycle-cest-possible-et-amusant/

http://enseignerlitteraturejeunesse.com/2019/01/20/exploiter-la-bande-dessinee-chez-les-plus-jeunes-oh-oui/

  • Idéal pour travailler la stratégie de décodage. Préférablement en sous-groupe d’élèves. Toutes les paroles des Toupouris sont écrites aux sons et sans espaces entre les mots. Exemple: « Olebochapo! » . Lire les paroles des Toupouris nous force à lire les sons des lettres qui sont écrites. 
  • Idéal pour travailler la stratégie de recherche de sens. Préférablement en sous-groupe d’élèves. Lorsqu’on lit le texte, c’est un peu comme si on jouait à Mad Gab. Après avoir lu les sons, il faut chercher le sens des mots qu’on vient de lire. C’est plus facile pour les enfants que pour nous!

Voici d’autres albums pour aller plus loin:

  • Mè keskeussè keu sa?, Michel Van Zeveren
  • Tous les mots n’existent pas, Michaël Escoffier

Pour vous procurez les livres mentionnés ci-haut, cliquez sur ces liens: