Vous souhaitez faire un réseau sur la lettre. L’album Rébellion chez les crayons est parfait à tous les cycles!

Par Anne-Sophie Charland

Lors d’une visite à la librairie, au centre d’un îlot rempli d’albums jeunesse, une oeuvre me faisait un clin d’oeil. Déjà sous le charme par le titre évocateur «Rébellion chez les crayons» écrit par Drew Daywalt et illustré par Oliver Jeffers, je ne pouvais résister à la première de couverture colorée. Mais pourquoi donc les crayons se rebellent-ils? Feuilleter ce livre devenait alors un incontournable. Quelle ne fut pas ma surprise de découvrir que les lettres y étaient à l’honneur ! Justement ce que je cherchais. Un album parfait pour créer un réseau sur les lettres au premier cycle.


En apprendre plus sur l’album:

Sur la première de couverture, nous retrouvons les crayons de cire Rouge, Orange, Bleu et Vert qui font du piquetage sur une feuille lignée. Cette rébellion se poursuit sur la quatrième de couverture avec les crayons Gris, Noir, Beige, Rose et Jaune. Les pages couvertures sont très explicites. Les détails des illustrations, tels que les écrits sur les pancartes et l’attitude des crayons, nous permettent de faire quelques prédictions. Il serait alors pertinent de demander aux élèves: «Pour quelle raison croyez-vous que les crayons se révoltent? » «Est-ce que tous les crayons se révoltent?» « Que fait le crayon vert? » L’intention de lecture devient facile à construire avec les élèves. « Nous allons lire ce livre afin de découvrir pourquoi les crayons se rebellent. »

L’auteur a merveilleusement bien développé son idée de départ. Il a réussi à imaginer et à détailler ce que pouvait être la vie de douze crayons de couleur. Les complaintes ou le message écrits par chaque crayon pourraient être réels si les crayons savaient s’exprimer. Duncan recevra une lettre venant de chacun de ses douze crayons de cire. Cette structure répétitive permet aussi de travailler les prédictions avec les élèves. Ils peuvent imaginer le contenu de la lettre de chaque crayon en s’appuyant, entre autres, sur les illustrations.

La caractérisation indirecte des personnages est prenante. On découvre la personnalité des crayons, dans leur lettre, à travers leur voix d’auteur, mais aussi à travers leur attitude dépeinte dans les illustrations. Crayon Violet est plutôt  colérique. Il écrit parfois en lettres majuscules pour montrer son mécontentement. Certains crayons sont simplement épuisés ou lassés par les tâches que leur assigne Duncan.  C’est le cas de Crayon Bleu qui est tout raccourci ou de Crayon Noir qui veut colorier et non tracer des contours. D’autres personnages sont plus narcissiques, comme Crayon Jaune et Crayon Orange qui se disent tous les deux être la vraie couleur du soleil.

La chute, bien qu’elle ne soit pas percutante, est fantastique sur le point de vue de l’illustration. On y découvre une belle oeuvre artistique qui démontre beaucoup de créativité de la part de Duncan. Ce dernier a pris le temps d’écouter les conseils de ses crayons de cire.

La majorité de l’album est écrit avec un point de vue interne puisque chaque lettre est écrite au «je». Le registre de langue peut varier d’un crayon à l’autre. Mais c’est surtout le ton avec lequel le message est envoyé qui teinte le choix des mots utilisés. Crayon Orange et Crayon Gris sont plus familiers « Je vois que ce gros pleurnicheur de crayon Jaune t’a déjà écrit.» « Duncan, Ici, crayon Gris. Tu me tues! » Alors que Crayon Violet est mieux articulé. « …c’est que ma splendide couleur déborde si souvent du dessin…Ton ami méticuleux. »

L’illustrateur de cet album est le bien connu Oliver Jeffers. Comme dans la plupart de ses oeuvres, ses illustrations sont colorées, tout en étant épurées. Une belle surprise nous attend dans la version française de l’album. En effet, le graphisme des lettres de l’édition française a été réalisé par la très talentueuse Kris Di Giacomo. Il est rare de trouver, dans un album, des illustrations faites aux crayons de cire. Ce qui est le cas dans celui-ci. Pour créer les illustrations, les deux artistes utilisent la peinture, les crayons de cire, les crayons de bois et les matériaux intégrés tels que la corde, les enveloppes, le papier ligné, le papier quadrillé, le papier recyclé, les cahiers à colorier et les crayons de cire. Cette belle variété de techniques et de matériaux crée un sentiment de réalisme et de proximité avec les illustrations.  Le choix des couleurs est influencé par le crayon « vedette » de la page. Par exemple, sur la double page sur fond blanc représentant la lettre de Crayon Gris, les dessins et l’écriture sont majoritairement gris. Le montage de chaque double page est similaire. Sur la page de gauche se trouve la lettre écrite par le crayon, tandis que sur la page de droite sont généralement représentées une ou des oeuvres réalisées par le crayon. Ce montage permet au texte et aux illustrations de bien se compléter et de collaborer.

Une suite à ce superbe album est déjà disponible en librairie en version originale anglaise et s’intitule The day the crayons came home. La traduction suivra, je l’espère.

the day the crayons came home


Cette oeuvre m’a particulièrement plu pour la quantité exceptionnelle de pistes qu’elle permet d’exploiter en enseignement. Comme mentionnée plus tôt, cet album pourrait être présenté en lecture interactive pour travailler les prédictions.

Elle permet aussi de travailler différentes compétences:

Écriture: 

  • En créant un réseau sur le thème de la lettre, observer le genre de texte qu’est la lettre (le format, le registre de langue, les signatures, etc.)
  • « Observer que la production d’un texte s’inscrit dans une situation de communication qui contient les éléments suivants : un sujet ou un thème, une intention d’écriture, un destinataire et un contexte. » Tiré de la progression des apprentissages.
  • Observer la terminaison des verbes conjugués au présent, à la première et deuxième personne du singulier.

Éthique: 

  • Amener les élèves à réfléchir sur le respect et l’utilisation du matériel.
  • Enseigner aux élèves comment élaborer et énoncer un message clair et respectueux au « je », afin de partager leurs mécontentements.

Arts plastiques:

  • Enseignement sur le choix et la variété des couleurs pour embellir une création.
  • Aborder le concept de créativité avec les élèves.

Créer une activité ouverte:

« Un de tes objet se rebelle. Qui est cet objet? Pourquoi est-il en rébellion? Quel est son message? Quel moyen utilisera-t-il pour te communiquer son mécontentement? »


D’autres albums afin de créer un réseau sur le thème de la lettre au premier cycle:

Bas de page article blogue_Anne-Sophie Charland

By | 2017-10-01T08:22:27+00:00 octobre 23rd, 2015|1 commentaire

Un commentaire

  1. Stéphanie 14 septembre 2016 à 22 h 00 min␣- Répondre

    Superbe publication! Merci pour ces idées fabuleuses!

Laisser un commentaire