Par Julie St-Pierre

 

Que diriez-vous de vous amuser avec les mots, tout en enrichissant le vocabulaire de vos élèves ? En plus de pouvoir vérifier la capacité de ceux-ci à identifier la classe à laquelle appartient un mot ?

 

Point de départ : la chanson La salade à l’alphabet de Shilvy. Je vous suggère une première écoute à la suite de laquelle vous questionnerez vos élèves sur ce qu’ils ont remarqué de particulier. Une deuxième écoute, avec les paroles sous les yeux, permettra aux élèves de remarquer que presque tous les mots d’une même phrase débutent par la même lettre. Le but du projet est alors annoncé : la création de tautogrammes.

 

Par la suite, l’utilisation de Le grand imaginier de l’alphabet, un abécédaire sans texte, sera l’occasion de créer une banque de mots débutant par chacune des lettres de l’alphabet. Dans un premier temps, présenter la double page « A ». Celle-ci ne contient que des illustrations d’objets/personnes dont les noms commencent par la lettre A. Demander ensuite aux élèves de repérer trois illustrations de noms communs qui débutent par la lettre A et de les inscrire sur un petit papier. Par la suite, ils inscrivent un verbe, un adjectif et un nom propre qui débutent par « A ». Ces trois derniers mots doivent être trouvés dans leur tête et non pas dans l’illustration. En collant tous les petits papiers « A » sur un grand carton, vous bâtirez, avec toutes les autres lettres, un référentiel collectif utile pour l’élaboration des tautogrammes. Ce référentiel collectif pourrait être mis au propre (à l’ordinateur ou à la main) : une banque de mots serait alors à leur disposition, pour tout autre projet.

 

Le même travail pourra être fait pour les dix-sept autres doubles pages (certaines lettres sont jumelées sur une même page). Une double page pourrait être présentée à chacune des entrées des élèves en classe ou bien travaillée par un sous-groupe d’élèves lors d’ateliers. Fait intéressant, la double page « WXYZ » présente plusieurs animaux qui m’étaient plus ou moins connus : wombat, watussi, zibeline, zorille.

 

Pour poursuivre cette séquence, je vous propose de faire la lecture, à vos élèves, de trois albums écrits en tautogrammes. Chacun est intéressant à sa manière.

 

 

 

 

 

 

 

ABC, de Jean-Baptiste Baronian, est intéressant, car la structure des phrases est facilement imitable par les élèves lorsqu’ils auront à inventer leur tautogramme. Plutôt difficile à trouver en librairie, je l’emprunte annuellement à la bibliothèque municipale. Lors de la lecture de cet album, l’intention suivante peut être proposée aux élèves : remarquer l’utilisation des virgules, tout de suite après les noms. Vous pourrez alors aborder le concept de complément du nom avec vos élèves.

 

D’Alex à Zoé, de Bertrand Gauthier, est un classique lorsqu’il est question de tautogrammes. Sa lecture suscite toujours un grand intérêt de la part des élèves. Les illustrations de Philippe Béha ajoutent au charme de cette œuvre.

 

La présentation de L’abécédaire abracadabrant, un album écrit par trois grands-mères et illustré par Bruno St-Aubin s’inscrit bien dans une séquence d’enseignement des tautogrammes. Chacune des doubles pages commence par « Dans les histoires, il y a ». Suivent alors des phrases à saveur de tautogrammes ou mettant en lumière la lettre vedette. Cet album est plutôt long, je vous suggère une lecture feuilleton. Il est important de noter que certaines lettres présentent des défis. Les mots débutants par les lettres a, c et h génèrent plus qu’un son, ce qui pourrait avoir une incidence sur les tautogrammes.

 

À la suite de la lecture de ces albums, chaque élève est invité à rédiger une phrase de type tautogramme, selon la lettre qui lui est attribuée. Pour ce faire, j’utilise le hasard. J’écris l’alphabet au tableau et lorsqu’une lettre est choisie, je la biffe. Vous pourriez aussi attribuer vous-même la lettre aux élèves afin de porter une attention particulière aux lettres plus complexes et laisser celles-ci aux élèves qui réussissent bien.

 

Pour créer son tautogramme, chaque élève a accès au référentiel collectif qui a été créé par tous lors de l’exploitation de l’album Le grand imaginier de l’alphabet. Ainsi, certains élèves découvriront, peut-être, de nouveaux mots et pourront enrichir leur vocabulaire. De plus, ils auront accès au dictionnaire, si nécessaire.

 

Voici la liste des  tautogrammes créés par mes élèves de 3e année. J’ai rédigé la phrase de la lettre « Q », elle n’avait pas été choisie par les élèves et ils m’ont lancé le défi de la faire. En cliquant sur l’image, vous aurez la liste complète.

 

Par la suite, pour la diffusion, plusieurs possibilités s’offrent à vous. Les élèves pourraient retranscrire leur phrase à l’ordinateur. Un travail de mise en page pourrait être fait :  choix d’une police, de la grosseur de caractères, utilisation de l’effet « contour » pour créer des lettres qu’ils pourront colorier. Ces phrases peuvent être collées sur de longues banderoles de carton. Une autre possibilité est de retranscrire leur tautogramme dans un fichier modèle qui représente une page de livre. Un album pourrait ensuite être créé.

 

Une courte activité de partage permettra de bien intégrer les apprentissages réalisés. Les élèves qui le désirent lisent leur phrase à la classe. Les auteurs peuvent expliquer certains mots qui seraient nouveaux. Pour chacune des phrases lues, demander à certains élèves d’identifier un nom commun, un adjectif et de trouver l’infinitif du verbe utilisé.

 

Pour vous procurer les albums dont il est fait mention…
   

*Malheureusement, il semble que l’album ABC ne soit pas disponible en librairie indépendante (voir si commande possible).